Lire pour soutenir Edward Snowden, le 8 septembre 2014

Antoine Oury - 02.09.2014

Culture, Arts et Lettres - Salons - Edward Snowden lecture - Festival international Berlin - soutien


En juin 2013, The Guardian publiait des informations qui révélaient un système d'espionnage de masse organisé par des sociétés comme Google et des gouvernements, qu'ils soient américains ou britanniques. Des données relatives aux mails, aux appels téléphoniques et à tout ce qui concerne la vie privée en ligne sont conservées et archivées. Derrière ces révélations, Edward Snowden, ancien employé de la CIA et de la NSA (American National Security Agency).

 


I'm Edward Snowden - Stop Watching Us, Berlin, 27.07.2013

Manifestation de soutien à Edward Snowden, en 2013 à Berlin

(Markus Winkler, CC BY-SA 2.0)

 

 

« Je ne veux pas vivre dans un monde où tout ce que je fais et dit est enregistré. Ce n'est pas une tâche sur laquelle je souhaite travailler, ni quelque chose que je veux subir » : ainsi s'était exprimé Edward Snowden sur ses propres révélations, et le système d'écoutes de masse organisé, notamment, par le gouvernement américain.

 

Depuis l'homme est en cavale, a quitté famille et amis, et est devenu l'un des fugitifs les plus recherchés de l'histoire : pour lui témoigner tout le soutien dont il a besoin, le Festival international de littérature de Berlin, organisé du 10 au 20 septembre, a décidé de mettre les petits plats dans les grands. Le Festival propose ainsi, le 8 septembre prochain, une « Weltweite Lesung für Edward Snowden », autrement dit une lecture mondiale pour Edward Snowden.

Avec cette lecture, nous appelons le gouvernement des États-Unis à reconnaître que les révélations d'Edward Snowden sont d'une importance capitale pour la protection de la démocratie à l'ère numérique, et que, par conséquent, ses révélations doivent être couvertes par le droit éthique universel. Washington doit donc lever immédiatement les charges et plaintes contre Snowden, pour qu'il puisse rentrer chez lui en homme libre.

Par ailleurs, le Festival invite également l'Union européenne à offrir l'asile politique à Snowden, dans l'attente de l'abandon des charges par les États-Unis. Enfin, il attire l'attention du comité du Prix Nobel pour qu'il attribue celui de la Paix à Snowden. 

 

Le Festival invite donc les librairies, bibliothèques, et autres acteurs du livre à participer à cette lecture internationale. Il devrait mettre en ligne une série de textes à disposition des intéressés, dont des propos tenus par Snowden lui-même. 

 

L'Allemagne a été l'un des pays dont la population a montré avec le plus de ferveur son soutien à l'ancien employé de la NSA. Plusieurs manifestations ont été organisées dans le pays dès les révélations, et Angela Merkel elle-même s'était montrée particulièrement intransigeante vis-à-vis du gouvernement d'Obama.

 

Quant au Festival international de littérature de Berlin, ce n'est pas la première fois qu'il organise de telles lectures de masse : dans le passé, il avait interpellé l'opinion publique sur Li Bifeng, les Pussy Riot ou Liu Xiaobo. Une pétition a également été mise en ligne, parallèlement à un appel signé, entre autres, par Noam Chomsky, Camille de Toledo, Jeffrey Eugenides ou Christian Salmon.

 

À Paris, la lecture aura lieu à la librairie Shakespeare & Co, à 19 heures.