Littérature et numérique : vers quelles écritures ?

Clément Solym - 15.04.2011

Culture, Arts et Lettres - Salons - litterature - ecriture - changer


L'atelier français vient de faire parvenir un communiqué pour évoquer une soirée coorganisée avec la Société des Gens de Lettres. Celui-ci aura lieu le 21 avril à 19 h, à la Gaîté lyrique.

« Le métier d’écrivain change-t-il alors que la nature du livre évolue si profondément sous l’effet des nouveaux supports de lecture – smartphones, tablettes, iPad et bientôt télévision connectée ? Quelle est la marge créative de l’écrivain dans la production d’un livre-application ? S’agit-il encore d’édition quand il s’agit d’orchestrer la création d’un livre enrichi qui contient tant des contenus écrits que vidéo et audio ?


C’est pour tenter de répondre à ces questions et à bien d’autres encore que l’Atelier Français et la Société des gens de lettres (SGDL) ont convié un panel composé de spécialistes de l’écriture et des nouvelles technologies, d’éditeurs numériques et d’écrivains à explorer la nouvelle carte de l’écriture.
»

Autour de la table, les intervenants seront les suivants
  • Alexandra Saemmer, enseignant chercheur à Paris 8, spécialiste de l'écriture numérique.
  • Philippe Boisnard, artiste multimedia et écrivain.
  • Kenza Boda, auteur du roman fusion Journal d'un Caprice.
  • Nicolas Francannet, co-fondateur de la société d'édition numérique StoryLab.
Quelles opportunités offre la littérature augmentée pour la littérature française à l’étranger ? (en termes de traductions, d’accompagnement de la sortie d’un ouvrage papier…) ? Où en sont les pays comme les États-Unis, le Canada, etc. dans ce domaine ? Autant de questions que l'on tentera de ne pas laisser sans réponses.

Pour les inscriptions
, ce sera par ici, si vous voulez bien vous donner la peine.