Livre Paris 2017 : le salon promet des découvertes et des rencontres

Cécile Mazin - 08.11.2016

Culture, Arts et Lettres - Salons - salon Livre Paris - Porte Versailles lecture - Maroc liberté expression


La Grand Messe parisienne de la Porte de Versailles se déroulera du 24 au 27 mars cette année : Livre Paris change d’approche pour son affiche, tout en conservant son petit nom d’amour. La 37e édition dévoile un visuel intéressant : comme une mise en perspective du livre...

 

 

 

Venez faire le plein de découvertes, avec des auteurs reconnus, d’autres en devenir, des éditeurs français et étrangers, des expositions, des rencontres professionnelles, au sein de ce salon qui rassemble chaque année plus de 150 000 amoureux de la lecture. 

 

Livre Paris continue à évoluer et à réinventer sa stratégie éditoriale avec de nouveaux formats de programmation permettant de créer des moments inédits de partage entre les lecteurs, les auteurs, les éditeurs et les partenaires institutionnels de l’édition. Une occasion également pour les visiteurs de découvrir les coulisses de l’édition et la diversité de ses métiers, lors de rencontres avec des professionnels du livre et de l’écrit. 

 

Pour cette 37e édition, le Salon accueillera le Maroc comme invité d’honneur et recevra une délégation de 30 auteurs reflétant la diversité et le dynamisme de la création littéraire contemporaine du royaume. 

 

Livre Paris, un salon “pas réenchanté, mais ré-en-chantier” 

 

 

Une nouvelle tarification sera mise en place (consultable sur le site du salon) avec, notamment, un pass Grand Lecteur qui donnera à celui-ci un accès illimité au salon ainsi que la possibilité d’assister à l’inauguration avec un invité de son choix. 

 

L’édition 2017 n’a pas encore dévoilé ses grands axes, à l’exception du pays invité d’honneur, le Maroc – qui ne manque pas de soulever des questions. 

 

« C’est un symbole fort qui témoigne de la vitalité de la coopération culturelle entre nos deux pays. La littérature marocaine est immense et incroyablement dynamique. Nous mettrons tout en œuvre pour qu’elle soit mieux connue et qu’elle rayonne en France, bien sûr, mais également hors de nos frontières, et notamment dans l’espace francophone », estimait le président du SNE, Vincent Montagne.

 

En attendant, on sait que le Maroc n’est pas connu pour être un havre de liberté d’expression – ni forcément de liberté personnelle, dans l’absolu. Si le procès de deux adolescentes accusées d’homosexualité a été reporté, Leïla Slimani, prix Goncourt 2016, avait appelé les habitants à ne plus supporter une législation moyenâgeuse : « [I]l ne faut pas être hypocrite, tout le monde sait très bien que les Marocains ont une vie sexuelle hors du mariage et c’est tout à fait normal qu’il existe des homosexuels. »

 

Plus concrètement, le salon sera certainement attendu sur ces questions – la dimension politique du pays invité d’honneur n’échappe que rarement à l’actualité. ActuaLitté avait également appris que le Square culinaire allait disparaître, au profit d’un espace Cuisine et Bien-être. Un changement parmi d’autres, alors que Reed Expo, coorganisateur de la manifestation avec le SNE avait connu une période de grande transition en mai dernier.