Livre Paris : le salon change sa disposition, du 24 au 27 mars

Cécile Mazin - 01.07.2016

Culture, Arts et Lettres - Salons - Livre Paris salon - livres manifestation littérature - visiteurs édition 2017


L’édition 2017 du salon du livre de Paris, prévue du 24 au 27 mars, amorce un revirement. En modifiant ses dates d’ouverture, la manifestation choisit de revenir à une précédente formule, avec ouverture du vendredi au lundi. 

 

Livre Paris 2016

ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

 

Selon le directeur de Livre Paris, Sébastien Fresneau, l’année 2017 proposera « un contenu toujours plus attractif et un service encore amélioré à tous les publics, avec un effort particulier en direction des jeunes lecteurs ». 

 

Dans le même temps, la journée du lundi redeviendra un rendez-vous pour les professionnels, ouverte à tous les secteurs « autour d’un programme renouvelé ».

 

Le Syndicat national de l’édition, qui vient de procéder à la réélection de Vincent Montagne, au poste de président, souhaite évidemment balayer la mauvaise impression laissée par l’édition 2016. 

 

« Nous souhaitons qu’au-delà du grand succès populaire de Livre Paris, l’édition 2017 soit également l’occasion d’une belle fête pour la grande famille de l’édition et les principaux acteurs de la chaine du livre. Une programmation ambitieuse accompagnera notre objectif », assure Pierre Dutilleul, directeur général du SNE. 

 

Dans son rapport annuel, L’édition en perspective, le SNE souligne que l’année passée « s’est déroulée dans le contexte de l’état d’urgence et des menaces d’attentats qui ont réduit sa fréquentation à l’image de tous les événements parisiens ».

 

« Fidèle à son image de salon littéraire unique au monde, Livre Paris a offert au public des moments originaux, dans le Salon porte de Versailles, mais également pour la première fois hors les murs. »

 

En somme, 2016 aura marqué l’année 1 du renouveau, et « constitue le début d’une ère nouvelle » comme l’a souligné Vincent Montagne.

 

Une nécessité. Pour Liana Levi, Directrice des éditions Liana Levi, en effet, « le Salon du livre est un moment important, car il met en lumière le monde de l’édition et du livre. C’est un temps fort qui permet de tisser des liens avec les professionnels comme les libraires, les journalistes, les auteurs. Depuis trois ans on a senti un échissement. Les contacts personnels que l’on nouait à cette occasion n’existent plus et les petits éditeurs s’interrogent sur la nécessité de cet investissement élevé. (...) Il faudrait y associer davantage les libraires et d’autres acteurs pour en faire une véritable fête du livre. »