Livre sur la Place 2020 : une édition sans auteurs ni éditeurs régionaux

Antoine Oury - 28.08.2020

Culture, Arts et Lettres - Salons - Livre sur la Place nancy - Livre sur la Place 2020 - auteurs région livre sur la place


L'édition 2020 du Livre sur la Place, organisée du 11 au 20 septembre, se passera cette année de ses fameux chapiteaux. Mais aussi des éditeurs et auteurs régionaux, particulièrement peu représentés dans le programme de cette année, à l'exception de quelques cafés littéraires. Pour ces acteurs déjà fragilisés par le coronavirus, la disparition du salon pèse sur le chiffre d'affaires.

Le Livre sur la Place 2018 à Nancy


Le « premier salon de la rentrée littéraire » se déroulera sans les éditeurs et auteurs régionaux. Le principal événement culture du Grand Est a bien sûr du revoir sa programmation et son organisation, pour son édition 2020, en raison de l'épidémie de coronavirus. Les conditions sanitaires, qui semblent se dégrader, obligent les organisateurs d'événements comme le Livre sur la Place à repenser toutes les configurations.

Ainsi, à Nancy, l'événement se déroulera sur un laps de temps plus long que d'habitude, du 11 au 20 septembre 2020. Une billetterie gratuite sera mise en place, pour s'assurer d'une certaine jauge de visiteurs pour les événements et les dédicaces, organisés dans différents lieux de la ville.

Mais cette organisation inédite aura fait quelques victimes : les éditeurs et auteurs régionaux, qui s'estiment mis de côté dans le programme, comme le rapportait ActuaLitté. « Nous avons réussi à maintenir un programme d'une taille quasi égale aux autres années, avec 200 auteurs en programmation, en littérature générale, en jeunesse, en bande dessinée », nous indiquait Marie-Madeleine Rigopoulos, commissaire de la manifestation.

Pour la production livresque régionale, toutefois, peu de place, à part quelques cafés littéraires au sein des restaurants Les frères Marchand, Les Pissenlits et Vins et Tartines. Des achats de livres ont aussi été assurés par les partenaires du Livre sur la Place, à hauteur de 10.000 €, « au moins », selon l'organisation du salon.

Une manière de compenser une absence qui parait dérisoire pour un certain nombre de participants régionaux au salon, en temps normal. « Après les mois passés, perdre la présence au Livre sur la Place et 10 % du chiffre d'affaires, c'est compliqué », nous expliquait ainsi Véronique Lagny Delatour, créatrice des éditions Le Verger des Hespérides.
 

« De réels risques sanitaires »


Même constat du côté du collectif d'auteurs et éditeur Phylactères, présent au salon depuis plus de 10 ans, d'habitude avec un stand mis à disposition. Cette année aussi, « [n]ous avions demandé à pouvoir bénéficier d'un stand. Sauf erreur de notre part (mail égaré ou autre) nous n'avons pas reçu de réponse à notre demande et c'est par d'autres réseaux que nous avons appris l'annulation du salon », nous indique Florent Baudry au nom du collectif.

Pour des structures comme Phylactères, cette année 2020 sans salons sera difficile. « Comme nous sommes peu distribués en librairie, les salons représentent une grande part de nos ventes. Collectif d'auteurs lorrains, nous avons beaucoup de lecteurs ici. Le salon représente, les “bonnes” années, 10 % du chiffre d'affaires », précise-t-il.
 
La dernière chance des acteurs régionaux pour bénéficier d'un peu plus de visibilité s'est évaporée, faute de lieu disponible. Plusieurs éditeurs proposaient en effet d'investir la place Simone Veil, sur le parvis de la gare de Nancy, dans des structures individuelles, les 19 et 20 septembre. Or, ni la place Simone Veil ni le parc de la Pépinière ne sont disponibles.

Par ailleurs, nous indique Areski Sadi, adjoint au maire chargé des commerces, marchés, taxis et de l'artisanat : « [L]es services me font remarquer que pour des raisons sanitaires, le choix a été fait de ne pas organiser de dédicaces sur l'espace public. D'où l'absence de chapiteau. Pour eux, stylos et livres passant d'une main à l'autre, lieu confiné comme une pergola, petite foule dans les files d'attente de signatures sont de réels risques sanitaires. »

Les auteurs de la rentrée littéraire seraient donc immunisés...

Photographie : le Livre sur la Place 2018, à Nancy (ActuaLitté, CC BY SA 2.0)


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.