Livres censurés : la religion s'accroît avec internet

Clément Solym - 02.10.2009

Culture, Arts et Lettres - Salons - livres - censurés - religion


La liste des 10 livres que les citoyens étatsuniens ont tenté cette année d'interdire vient d'être révélée. Et comme toujours, on y retrouve les fortes têtes que l'on entend contester les décisions politiques, manifester pour la lecture et la liberté, refuser la disparition des bibliothécaires dans les écoles, et j'en passe, et j'en oublie.


« Nous constatons des efforts accrus pour supprimer ou limiter l'accès à certains livres qui sont destinés à de jeunes adultes », explique Deborah Caldwell-Stone, directrice par intérim de l'American Library Association, qui coorganise la Semaine des livres censurés. « Il y a des parents qui estiment que les jeunes de moins de 18 ans ne devraient pas avoir accès à des ouvrages qui traitent de drogue ou de sexe, ou d'homosexualité, et nous comprenons cela. »

La liberté des uns...

Mais le fait que ces parents aient des valeurs - bon, un poil archaïques, peut-être, voire légèrement surannées - ne devrait pas devenir le credo de toutes les autres familles qui ne les partagent pas. « Un parent peut demander que des choix de livres différents soient faits pour leur enfant, mais leur décision ne peut en aucun cas signifier que le reste de la communauté perde l'accès à cet ouvrage », conclut Deborah.

Durant cette semaine, qui s'achèvera demain, le 3 octobre, plusieurs expériences ont été tentées, notamment l'impression de listes sur lesquelles une série de titres étaient cités, avec pour test de tenter de deviner lesquels sont interdits.

... s'arrête là où elle vous impose ses règles

Alors évidemment, les thèmes des ouvrages sont assez récurrents et l'on pourrait presque établir un portrait type du livre qui a toutes les chances de ne pas passer au crible de la bonne morale puritaine américaine. Soit dit sans aucun anti-américanisme primaire, pour reprendre les propos de notre ministre culturel. Tout ce qui a trait au sexe, de près ou de loin, aux drogues, ou à la transgression des sacro-saintes valeurs judéo-chrétiennes sera dans la ligne de mire des agitateurs.

Intolérance et religiosité pudibonde

On ne s'étonnera pas tant alors que Philip Pullman soit arrivé deuxième sur cette fameuse liste des 10 auteurs les plus censurés. « Le pouvoir de la religion organisée est très puissant aux États-Unis, et il s'accroît avec internet », déplore le romancier. Depuis huit ans, plus de 4000 demandes d'interdiction de livres ont été enregistrées dans les bibliothèques, bien que l'ALA estime que ce chiffre soit en deçà de la réalité. Les phénomènes d'intolérance vont grandissant, notamment à l'égard des communautés gays ou lesbiennes

L'un des derniers et plus sidérants exemples en date a touché une auteure jeunesse encore méconnue, mais dont le personnage, un jeune apprenti magicien, devrait connaître un petit succès d'estime... En effet, Bush avait refusé une médaille honorifique à J.K. Rowling, parce que ses livres encourageraient à la sorcellerie...