Luchini s'en prend au Festival d'Avignon

Clément Solym - 05.07.2011

Culture, Arts et Lettres - Expositions - luchini - festival - avignon


Dans une interview réalisée par nos confrères du Figaro, Fabrice Luchini s’en prend vertement au Festival d’Avignon, dont la 65ème édition se déroule du 6 au 26 juillet 2011. Selon le célèbre comédien, cette grande messe annuelle du théâtre serait devenue « une secte », proposant des textes bien trop éloigné du public. Un théâtre élitiste en somme, dans le festival « In ».

Luchini regrette notamment que l’on ne trouve que très peu de grands textes dans le festival. Il se plaît alors à citer Louis Jouvet qui disait « Au théâtre, il n’y a rien à comprendre, mais tout à sentir ». L’acteur rejette ainsi un théâtre devenu bien trop intellectuel.


Luchini n’est pas le seul à dénoncer la tournure prise par le Festival d’Avignon et déjà l’année dernière certaines pièces avaient été accueillies très fraichement par le public qui n’hésitait plus à quitter la Cour d’honneur pour faire part de son mécontentement quant à la programmation choisie.

Hortense Archambault et Vincent Baudriller qui dirigent la manifestation depuis 2003 sont là normalement jusqu’en 2013. On ne devrait donc pas voir de brusques revirements dans la politique artistique menée durant les prochaines sessions.

Au lieu de jouer sans cesse la découverte, Luchini souhaiterait que l’on invite des célébrités comme Pierre Arditi et que l’on fasse jouer de bonnes vieilles pièces de Molière. Bref, tout le contraire de ce que l’on retrouve actuellement programmé au sein du festival…