Lucky : les mémoires de l'écrivaine Alice Sebold adaptés en long-métrage

Heulard Mégane - 05.06.2019

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - Alice Sebold - Karen Moncrieff  - adaptation cinémotographique


Après son best-seller La Nostalgie de l’ange (NiL éditions, 2003, trad. Édith Soonckindt), adapté par Peter Jackson en 2009 sous le titre Lovely Bones, un autre titre d’Alice Sebold va être porté à l’écran. Lucky, paru en 2006 (J’ai lu, trad. Odile Demange), dévoile l’agression sexuelle qu’a subie l’auteure à ses 18 ans et les conséquences sur sa vie. Actuellement en recherche d'un casting, le film devrait voir son tournage démarrer en automne. 



Les mémoires retracent le matin où Alice Sebold a été brutalement violée et battue dans un parc près du campus, alors qu’elle était en première année d’université à 18 ans. Elle a signalé le crime à la police, qui a remarqué qu’une jeune femme avait été assassinée au même endroit, et par conséquent qu’elle avait eu « de la chance ». Lucky relate les transformations et bouleversements de la vie de l’auteure après cet évènement.

Le film sera réalisé par Karen Moncrieff (13 Reasons Why) et produit par James Brown, de Still Alice. Lisa Wolofsky, de Skywolf Media, et Nadine de Barros, par l’intermédiaire de Fortitude, financent le film et en assureront la production.

Selon le producteur James Brown, « le travail de Karen sur Lucky accomplit ce que toute grande adaptation devrait accomplir, en restant fidèle aux mémoires d’Alice tout en leur insufflant la tension cinématographique d’un thriller ».

Le long métrage s’articulera dans la continuité des mémoires d’Alice Sebold et ce qu’elle a voulu transmettre. 

Un résumé du titre Lucky : 
 

« Le souterrain où je me suis fait violer donnait jadis accès à un amphithéâtre. Il permettait aux acteurs de surgir au milieu du public, sous les sièges. Une fille avait été assassinée dans ce souterrain, et coupée en morceaux. Ce sont les policiers qui m’ont raconté ça. Ils m’ont dit que par rapport à elle, j’avais eu de la chance. » De la chance... C’est ce qu’Alice Sebold s’est entendu dire à 18 ans, après s’être fait violer dans ce souterrain. 
Après le choc, c’est l’indignation et le besoin de vengeance qui l’emportent. Pourquoi le viol est-il le seul crime dont la victime est supposée coupable ? Comment accepter les réactions de son entourage ? Comment supporter, si jeune, l’enquête et le procès ? Depuis ce 8 mai 1981, sa vie n’a plus été la même. C’est pour en témoigner que l’auteur nous livre ce récit fort et essentiel.


Alice Sebold trad. Odile Demange — Lucky — J’ai Lu — 9 782 290 349 274 — 6,80 €

via Deadline


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.

Pour approfondir

Editeur : J'Ai Lu
Genre :
Total pages :
Traducteur :
ISBN : 9782290349274

Lucky

de Alice Sebold(Auteur)

"Le souterrain où je me suis fait violer donnait jadis accès à un amphithéâtre. Il permettait aux acteurs de surgir au milieu du public, sous les sièges. Une fille avait été assassinée dans ce souterrain, et coupée en morceaux. Ce sont les policiers qui m'ont raconté ça. Ils m'ont dit que par rapport à elle, j'avais eu de la chance." De la chance... C'est ce qu'Alice Sebold s'est entendu dire à 18 ans, après s'être fait violer dans ce souterrain. Après le choc, c'est l'indignation et le besoin de vengeance qui l'emportent

J'achète ce livre grand format à €