Luke Davies, sacré premier prix de la poésie australienne 2012

Clément Solym - 24.07.2012

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Luke Davies - Interferon Psalms - Anna Funder


Luke Davies, romancier et poète australien, vient d'être récompensé pas plus tard qu'hier du premier prix de poésie, lors des Literary Awards. Il partage la scène avec ses compatriotes Judy Watson, Robert Newton Mark McKenna et Gillian Mears à la Bibliothèque nationale de Canberra.

 

C'est un chèque de 80 000 £ que Julia Gillar, actuelle première ministre du pays, a remis à l'auteur du recueil de poèmes Interferon Psalms. Après quelques années dans l'ombre des récompenses, honneur à la poésie en Australie, qui reprend le flambeau sous la plume de Davies, corps et âme dévouée à la présence pure.

 

Auteur de nouvelles et scénariste, il devint célèbre suit à l'adaptation de son livre Candy au cinéma, et vit depuis 5 ans à Los Angeles. Les poèmes d'Interferon Psalms sont nés de son départ pour les États-Unis, d'une rupture amoureuse, et de l'expérience de l'hépatite : un combo pour écrire.

 

« Je suis athée à 90 %, mais à certains moments j'éprouve l'idée que Dieu est bien trempé dans le monde. », monde dans lequel d'après The Sydney Morning Herald, lui-même se dit vivre les « narines juste au-dessus de l'eau. ». S'il lui arrive de croire en Dieu en dilettante, depuis ses 13 ans en revanche, la poésie est l'oeuvre de sa vie.

 

Gillian Mears était également à l'honneur, venue en fauteuil roulant réceptionner son prix de la meilleure fiction, car elle souffre de sclérose en plaques, pour sa nouvelle sombre et lyrique Foal's Bread. Elle a coupé Anna Funder dans son élan, puisque cette dernière avait auparavant remporté le prix The Miles Franklin Literary Awards, pour All That I Am.

 

Mears a écrit ses premières notes en 1999, mais sa santé avait interrompu le processus d'écriture de la nouvelle qui raconte l'histoire d'une famille de cavaliers de l'Australie rurale, avant la Seconde Guerre mondiale. Les chevaux hurlent aux oreilles de l'homme et « livrent  une sagesse, une balance parfaitement équilibrée entre la course du temps et notre propre allure. »

 

Mark Mc Kenna a également remporté le prix de non-fiction, pour sa biographie de Manning Clark, An Eye For Eternity, un Montaigne australien dont la vie fut nourrie de belles lettres & histoire, en  la compagnie de son épouse Dympha.

 

Bill Gammage a pour finir été récompensé lui aussi du prix de l'histoire australienne, pour The Biggest Estate on Earth, qui retrace l'histoire des aborigènes.

 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.