Lutte contre le SIDA : 21e journée mondiale, le lundi 1er décembre

Clément Solym - 29.11.2008

Culture, Arts et Lettres - Expositions - journée - mondiale - lutte


Voilà 20 ans maintenant que chaque année, le 1er décembre, du fait de l'Organisation mondiale de la santé, est devenu la journée mondiale de lutte contre le SIDA. Pour cette édition, le thème sera Stop au SIDA. Tenons nos engagements. Et justement, Sidaction dresse un bref bilan en chiffres :
  • 69 % des personnes vivant avec le VIH/sida dans les pays en développement qui ont besoin d’un traitement antirétroviral ne peuvent toujours pas en bénéficier
  • 10 % des nouvelles découvertes de séropositivité en France concernent chaque année les 15-24 ans
  • 50 % des personnes vivant avec le VIH/sida perdent leur emploi dans les six mois suivants l’annonce de leur séropositivité sur le lieu de travail en France
Aujourd'hui encore, plus de 10 % des nouvelles contaminations interviennent auprès de jeunes de 15 à 24 ans et si 89 % des jeunes n'ont pas peur du Sida, ils sont encore 19 % à ne pas mettre de préservatif avec un nouveau partenaire.

Dans toute la France seront organisées des manifestations et des actions pour assurer la prévention et l'information. Dans les TGV, une campagne de sensibilisation sera mise en place, qui l'an passé avait pu toucher 4500 personnes.


Rappelons également que cette année, c'est Carla Bruni qui sera la représentante de la lutte conte la maladie. Mais d'autres acteurs, comme eBay, qui vendra des oeuvres au profit de la recherche, ou encore sur MySpace, un blog dédié...

« Plus que jamais, la lutte contre le sida est un combat politique. Car seule une réelle volonté politique permettra de relancer la prévention en France, de soutenir la recherche qui manque cruellement de moyens, de venir en aide aux malades qui demeurent exclus et vivent dans des situations de grande précarité, de maintenir, voire d’augmenter la participation des pays occidentaux au Fonds mondial pour ne pas laisser mourir des millions d’enfants, de parents du sida dans les pays en développement. »