Madagascar accueille le Sommet de la Francophonie

Victor De Sepausy - 25.11.2016

Culture, Arts et Lettres - Salons - Madagascar - sommet - francophonie


Du samedi 26 au dimanche 27 novembre 2016 se tiendra à Madagascar le Sommet de la Francophonie. C’est un heureux événement pour l’île qui n’avait pas pu organiser cette manifestation en 2010 à cause d’une situation politique très compliquée sur place.

 

 

A Antananarivo, la capitale économique et politique du pays, tout est fin prêt pour l’arrivée des invités assure-t-on. Il faut dire que l’île revient de loin : en 2009, à la suite du coup d’État, Madagascar avait été suspendu de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) et la réunion des chefs d’État qui devait se dérouler dans l'île en 2010 s’était tenue finalement à Montreux, en Suisse.

 

Michaëlle Jean, l’actuelle secrétaire générale de l’OIF, arrivée sur place depuis le 21 novembre, voit ce retour d’un bon œil. On attend la venue d’une trentaine de chefs d’État, mais également de 3000 personnes. Pour l’île, c’est un défi logistique qu’il est primordial de relever avec succès.

 

Le projet initial de complexe dénommé Village de la francophonie n’a finalement pas eu le temps de voir le jour et les conditions d’accueil seront plus modestes. Il n’en demeure pas moins que d’importants travaux ont été réalisés, telle l’autoroute chargée de relier l’aéroport à la capitale, rapporte Le Monde.

 

Mais c’est un chantier qui s’est fait dans la douleur, avec l’expropriation de nombreux habitants, et des indemnisations qui tardent à venir. Pour cette 16ème édition du Sommet de la Francophonie, de nombreuses voix s’élèvent contre une organisation qui chercherait à masquer la pauvreté des habitants de l’île. On parle même de déplacements de miséreux pour rendre la capitale plus attrayante, rapporte RFI.