Magritte et Lennon remportent un vif succès aux enchères

Clément Solym - 21.06.2010

Culture, Arts et Lettres - Expositions - enchères - correspondance - magritte


Vendredi dernier Sotheby's New-York a organisé une importante vente de livres et manuscrits. Certaines pièces de cette vente ont connu un vif succès.

On notera tout d'abord, une collection de plus de quarante lettres du peintre surréaliste Magritte au poète Paul Colinet. Il s'agit de la plus grande vente de correspondance de Magritte en 20 ans. Elle était estimée entre 200 000 et 400 000 $ (soit entre 161 368 et 322 736 €).

Un communiqué de Sotheby's précise qu'il s'agit d'une « référence extraordinaire éclairant le processus de création artistique de René Magritte ainsi que ses influences littéraires et artistiques durant la période la plus productive de sa carrière ». Elle a été achetée par une institution américaine pour 218 500 $ (soit 176 256 €).

Un prix relativement proche de l'estimation la plus basse mais la spécialiste du département livres et manuscrits chez Sotheby's, Marsha Malinowski se dit « ravie que cet ensemble de lettres d'importance historique ait obtenu de tels prix. Nous nous réjouissons tout particulièrement du fait qu'une correspondance si importante ai été acquise par une institution américaine, où elle sera conservée pour les générations futures ».


Le gros temps fort de la vente aura été la mise aux enchères du manuscrit des paroles de la chanson « A day in the Life » dernier titre de l'album mythique des Beatles, Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band (1967). Il était estimé entre 500 000 et 700 000 $ (environ entre 403 742 et 565 240 €). Ce manuscrit sur lequel on peut voir le travail d'écriture de John Lennon (ratures, corrections, réécriture) s'est vendu pour la somme astronomique de 1 202 500 $ (soit environ 970 266 €) soit presque le double de la plus haute estimation.

La bataille a fait rage durant 6 minutes notamment entre deux acheteurs qui enchérissaient par téléphone. C'est l'un d'eux, un collectionneur privé américain qui a remporté le précieux manuscrit. David Redden, de Sotheby's a commenté : « Le prix exceptionnel atteint pour ces paroles de chanson écrites à la main témoigne du statut d'icône des Beatles, de John Lennon et particulièrement de cette chanson. Nous sommes ravis que ces célèbres paroles de chanson aient été si bien reçues aujourd'hui ».