Makenzy Orcel et Ondjaki : prix Littérature-monde 2016 à Saint Malo

Cécile Mazin - 16.05.2016

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Prix Littérature-monde - etonnants voyageurs saint malo - prix littérature festival


Sept années après l’émergence de l’idée de « Littérature-monde », l’association Étonnants Voyageurs et l’Agence Française de Développement se sont associées en 2014 afin de créer les Prix Littérature-monde dont le jury est composé des écrivains Paule Constant, Ananda Devi, Nancy Huston, Dany Laferrière, Michel Le Bris, Atiq Rahimi et Boualem Sansal. Pour cette troisième édition, le jury a choisi de décerner le prix Littérature-monde à Makenzy Orcel pour L’Ombre animale (Zulma), le prix Littérature-monde étranger est revenu quant à lui à l’écrivain angolais Ondjaki pour Les transparents (Métailié). 

 

Les prix Littérature-monde sont dotés de 3.000 € par l’Agence Française de Développement. Leurs lauréats sont choisis parmi les auteurs d’ouvrages ayant été publiés en France dans les 12 mois écoulés depuis la dernière remise des prix. 

 

 

 

La poésie de Makenzy Orcel, héritière de la tradition littéraire haïtienne, se dévoile dans ses recueils, La Douleur de l’étreinte, Sans ailleurs et La Nuit des terrasses. Il publie en 2011 Les Latrines, où il explore les bas-fonds des bidonvilles. Au lendemain du tremblement de terre qui a secoué la capitale d’Haïti, il écrit Les Immortelles pour dire la folie de vivre malgré l’épouvante. Il reçoit pour cet ouvrage le prix Thyde Monnier de la SGDL. L’enfant terrible des lettres haïtiennes revient avec L’Ombre animale, déjà récompensé par le prix littéraire des Caraïbes en 2015 et le prix Louis Guilloux 2016. 

 

« D’écrivains, à Haïti, il n’en manque pas. En voici encore un, qui fulgure. » Ananda Devi, présidente du jury. 

 

Ndalu de Almeida, de son nom de plume Ondjaki, est né à Luanda en Angola. Il travaille dans un premier temps sur des projets cinématographiques, puis publie des poèmes et des romans qui reçoivent plusieurs prix dont le Grande Prémio de Conto Camilo Castelo Branco, décerné par l’Association des écrivains portugais et le prix Grinzane for Africa. Ondjaki est également récompensé par le prestigieux prix Jabuti. 

 

 

 

Son dernier roman, Les Transparents, a déjà obtenu le prix Transfuge du meilleur roman africain. « Au-delà de l’histoire elle-même, c’est l’écriture d’Ondjaki qui opère une magie poignante et énigmatique, rendant l’Aveugle, le MarchandDeCoquillage, GrandMéreKunjikise et Odonato – celui en qui la transparence de la misère se manifeste – si proches de nous, si humains, si frères. » Ananda Devi, présidente du jury