Malraux, Israël et BHL

Clément Solym - 02.11.2010

Culture, Arts et Lettres - Salons - Goncourt - ministre - romancier


 Un colloque, organisé l'Ambassade de France en Israël présente pendant deux jours les rapports entre l'écrivain André Malraux et le judaïsme.

 C'est donc à cette occasion que Bernard-Henri Levy (BHL) a déclaré dimanche : « Malraux était passionné pour l'aventure d'Israël et celle du peuple juif ». Le colloque, intitulé « Malraux et ses harmonies juives » se penchera sur « Le mythe juif chez Malraux », « Le sionisme de Malraux, dernière illusion lyrique ? » ou encore « L'intérêt de Malraux pour les Juifs : une lubie romantique ? ». De nombreux universitaires français et israéliens divagueront paisiblement à cette occasion.


BHL est donc parmi ceux-ci. Il a présenté le projet avorté de l'écrivain consistant à prendre la tête d'une « Brigade de combattants israélites » en 1956 pour défendre Israël face à l'Égypte. Selon l'homme aux initiales, Malraux aurait déclaré à Shimon Peres en 1967 : « si j'étais plus jeune, je me serais engagé dans Tsahal » (l'armée israélienne).

Levy n'a pas oublié les zones d'ombre dans la relation difficile entre Malraux et Israël, notamment ce qu'il a qualifié de « voyage manqué », l'auteur de l'Espoir ayant annulé par deux reprises une visite prévue en Israël.

André Malraux fut Prix Goncourt en 1933 pour La Condition Humaine. Résistant, romancier, « voleur de Banteay Srei », ministre d'État, Malraux est aussi, selon sa compagne Clara, un escroc permanent. « Un grand mythomane » pour Olivier Todd. S'il n'était « pas dupe une seconde » selon Paul Nothomb, il se pourrait que BHL, lui, le soit.

Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.