Marathon des mots : trouver l'équilibre, au sortir de la crise

Cécile Mazin - 17.06.2020

Culture, Arts et Lettres - Salons - Marathon mots Toulouse - édition crise sanitaire - manifestation événement Toulouse


Reporté du 26 novembre au 6 décembre 2020, le Marathon des mots, festival international de littérature de Toulouse Métropole, existera bien à ses dates initiales, mais en ligne. Du 24 au 28 juin, le festival proposera un court voyage en Europe au temps du Covid-19.




 

« Un festival sans public, sans applaudissements, sans cette communion singulière qui lie les écrivains, les artistes et les spectateurs sur les scènes de Toulouse métropole et d’Occitanie, nous ne pouvions l’imaginer. C’est cette alchimie faite de mots, d’échanges et d’émotions partagés qui fait le sel du festival depuis maintenant quinze ans !

Impossible donc de la retrouver dans une édition entièrement “en ligne”, mais nous n’avions pas envie non plus de laisser passer l’été sans envoyer quelques “cartes postales” littéraires au public avant de le retrouver du 26 novembre au 6 décembre 2020 », indiquent Serge Roué et Dalia Hassan, directeurs de la manifestation.
 

Cette édition sera ainsi l’occasion de partager chaque jour sur les réseaux de l’évènement une rétrospective photographique d’écrivains en lutte contre toutes les formes de discrimination. Mais également de présenter les coups de cœur des libraires partenaires, eux aussi au rendez-vous de cet évènement en ligne et qui seront heureux de retrouver les fidèles du Marathon des mots dans leurs librairies !


Parmi les temps forts de l’événement :
 

– des entretiens avec huit écrivains (Seham Boutata, Bernard Chambaz, Louis-Philippe Dalembert, Diana Evans, Ivan Jablonka, Dario Levantino, Éléonore Pourriat et Manuel Vilas), venus d’Espagne, d’Italie, de France et d’ailleurs, qui étaient invités à Toulouse pour ce mois de juin ; 
 

– un concert, enregistré au Théâtre Sorano, du chanteur et musicien Elias Dris, qui proposera en décembre 2020 une adaptation littéraire et musicale d’Orlando de Virginia Woolf avec la comédienne Judith Henry et l’écrivain Guillaume Poix ;


– un hommage à Luis Sepúlveda (Le vieux qui lisait des romans d’amour, Anne-Marie Métailié) avec la complicité du comédien toulousain Bruno Ruiz ;


– une rétrospective photographique d’écrivains en lutte contre toutes les formes de discrimination, partagée chaque jour sur les réseaux sociaux ;


– la présentation des coups de cœur des libraires partenaires du Marathon des mots.

Le programme est disponible à cette adresse.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.