Marc Trévidic : du juge dans l'antiterrorisme à la littérature

Cécile Mazin - 21.05.2016

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Prix Maison Presse - Marc Trévidic juge - Ahlam premier roman


Le 47e Prix Maison de la Presse a été décerné à Marc Trévidic pour son premier roman, Ahlam (éditions JC Lattès), jeudi 19 mai au Centre National du Livre (Paris). Ce prix récompense chaque année un ouvrage rédigé en langue française destiné à un large public.

 

© Philippe Barbosa 

 

 

Le jury, composé de plus de 20 professionnels du livre et de sa distribution était présidé cette année par Grégoire Delacourt. Parmi les 6 finalistes du prix, le jury a été séduit par Ahlam, roman intense qui raconte l’histoire de Paul, célèbre peintre français, qui arrive aux Kerkennah en Tunisie, archipel qui est un petit paradis pour qui cherche paix et beauté. 

 

L’artiste s’installe dans « la maison de la mer », noue une forte amitié avec la famille de Farhat le pêcheur, et particulièrement avec Issam et Ahlam, ses enfants incroyablement doués pour la musique et la peinture. Mais dix ans passent et le tumulte du monde arrive jusqu’à l’île. Ben Ali est chassé. L’islamisme gagne du terrain. L’affrontement entre la beauté de l’art et le fanatisme religieux peut commencer.

 

« Ahlam ressemble à ce qu’on peut trouver dans les Maison de la Presse : du rêve, du plaisir et de l’actualité », a déclaré Marc Trévidic.

 

Grande figure de l’antiterrorisme en France, le juge Marc Trévidic a œuvré pendant ces dix dernières années au cœur du pôle anti-terroriste du tribunal de grande instance de Paris, surnommé « la galerie Saint-Eloi ». Il est devenu sans doute l’un de nos meilleurs spécialistes des filières islamistes. Aujourd’hui, il est le premier vice-président du Tribunal de grande instance de Lille. Il est notamment l’auteur de deux ouvrages de références, Au cœur de l’antiterrorisme et Terroristes, tous deux publiés chez Lattès en 2010 et 2013.

 

Créé en 1970, le Prix Maison de la Presse est co-géré par NAP, groupe de distribution de proximité à la tête du réseau des 600 Maison de la Presse et 1000 Mag Presse en France, et par le Syndicat National des Dépositaires de Presse (SNDP).

 

Ce prix reflète l’engagement des commerçants des Maison de la Presse, qui ont à cœur de conseiller leurs clients dans leurs choix de lecture, au quotidien. Le prix, qui a notamment récompensé depuis sa création Barjavel, Régine Deforges, Amin Maalouf, Daniel Pennac  ou encore Jean Teulé (prix 2008 pour Le Montespan, Julliard), génère tous les ans entre 40 000 et 150 000 exemplaires vendus, selon le livre et l’auteur. L’ouvrage d’Agnès Ledig, lauréate du prix 2013 pour son premier roman Juste avant le bonheur (Albin Michel) a ainsi dépassé les 160 000 exemplaires vendus. 

 

Valérie Besse, Directrice Retail de NAP rappelle : « Depuis 47 ans maintenant, le Prix Maison de la Presse récompense et révèle des auteurs. Ce prix est un moment fort de la vie littéraire et de la vie de nos magasins, Maison de la Presse et Mag Presse, premier réseau culturel de proximité en France ».