Margaret Eleanor « Peggy » Atwood, dit Margaret Atwood, romancière, poétesse et critique littéraire canadienne de renom a été récompensé lors de l’édition 2016 du prix PEN Pinter. Elle qui a commencé à prendre la plume à l’âge de 16 ans, recevra son prix lors d’une soirée organisée à la British Library le 13 octobre prochain. 

 

Margaret Atwood (Virginia DeBolt, CC BY-NC-ND 2.0)

 

 

Dans un communiqué, Margaret Atwood a déclaré : 

 

« Je suis honorée d’être la gagnante du prix Pen Pinter 2016. Je connaissais Harold Pinter et ai travaillé avec lui — il a écrit le scénario de l’adaptation cinématographique de The Handmaid’s Tale en 1989 — et il condamnait fermement la violation des droits de l’homme et la répression des artistes. Tout lauréat d’un tel prix est une figure pour les milliers de personnes dans le monde qui parlent et agissent à l’encontre de tels abus. »

 

La présidente du PEN English, Maureen Freely, a quant à elle déclaré :

 

« Dans une profession dominée par les carriéristes qui se contentent de cultiver leur propre jardin, Margaret Atwood représente la plus brillante des exceptions. Elle ne se contente pas de se lever pour honorer ses principes : roman après roman, elle les a mis à l’épreuve. Ce qu’elle fait en temps que militante a contribué à approfondir son travail, en tant qu’auteure de science-fiction. Elle est une inspiration pour chacun d’entre nous. » 

 

Le prix PEN Pinter, créé en 2009 en hommage au dramaturge et prix Nobel Harold Pinter, récompense chaque année « un écrivain au mérite littéraire exceptionnel » qui montre une détermination féroce pour porter un indéfectible et inébranlable regard sur le monde et les sociétés. Le gagnant du prix aide également le jury à décerner le prix de l’International Writer of Courage à un écrivain non britannique qui a dû faire face à la persécution au cours de sa vie. (via BBC)   

 

L’année dernière, c’est le poète, journaliste et critique littéraire James Fenton qui a remporté ce prix.