Marie N'Diaye lauréate de l'Internationale Literaturpreis 2010

Clément Solym - 01.10.2010

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - ndiaye - femmes - puissantes


Après avoir remporté le Goncourt 2009 pour Trois femmes puissantes en France, Marie N'Diaye s'attaque à l'Allemagne et remporte pour ce même ouvrage l'Internationale Literaturpreis 2010.


Le prix est doté de 25 000 € pour l'écrivaine et de 10 000 € pour sa traductrice en allemand, Claudia Kalscheuer. À propos de la traduction le jury a salué « une réalisation magistrale » appréciant la fidélité au « mouvement des phrases originales françaises » mais aussi le fait que la traductrice a su réduire le nombre d'allitérations sans perdre la poétique et transposant avec succès la mélodie du texte original dans la linguistique allemande.

Un petit bémol, on notera tout de même que les 7 titres qui composaient la dernière sélection du prix étaient des titres d'origine française (3), américaine (3) ou britannique (1). Pour un prix à vocation internationale c'est un peu léger. Les ouvrages français de la dernière sélection étaient La terre magnétique d'Édouard Glissant, Ce que le jour doit à la nuit de Yasmina Khadra, et bien-sûr Trois femmes puissantes de Marie N'Diaye.


Trois femmes puissantes, neuf ou d'occasion