Marjane Satrapi, sur la piste d'un touchant sérial killer avec The Voices

Florent D. - 14.03.2015

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - Marjane Satrapi - serial killer - chien chats voix


On la connaît pour plusieurs albums, comme Perspepolis (en quatre tomes), Poulet aux prunes ou encore Le soupir et Broderies. Marjane Satrapi est également peintre mais actuellement, c'est pour son film The Voices qu'elle fait l'actualité. Une comédie d'horreur, production américano-allemande.

 


 

 

L'histoire pourrait être banale : un employé, travaillant dans une usine qui fabrique des baignoires, tombe amoureux d'une collègue... qu'il finit par tuer. Peu après, Jerry Hickfang, dont on n'a aucun doute sur la santé mentale – il est complètement taré – conclut que son chat et son lui lui parlent. Et voici qu'il décide de s'engager dans une carrière de serial killer. 

 

Sorti ce 11 mars, le film fait définitivement parler de lui, à raison : humour et décalage complet, sur fond de crimes multiples. C'est un peu comme si le psychopathe Dexter s'en remettait avec plus d'allégresse à ses animaux de compagnie, avec l'esprit de justicier en moins. Ryan Reynolds y est vraiment excellent, dans le rôle du fou furieux, naïf et attendrissant, malgré tout. 

 

À retrouver sur Ma Semaine Cinéma, une rencontre avec la réalisatrice, à l'occasion de la projection de The Voices.