Matrix : entre machines intelligentes et humanité perdue, un quatrième film

Nicolas Gary - 21.08.2019

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - Matrix Neo - Wachowski film - matrice machines


La révélation cinématographique de la fin du XXe siècle, réalisée par les Wachowski, aura durablement marqué l’industrie, les spectateurs — et tout ce que l’on peut compter de produits dérivés. L’annonce d’un quatrième opus alors que le troisième ne laissait guère de place à l’imagination (ni au plaisir…) vient soudainement de relancer toute la machine. 



Le dernier film est sorti voilà 16 ans, et Keanu Reeves (devenu éditeur), aka Neo ainsi que Carrie-Anne Moss, aka Trinity, s’apprêtent donc à reprendre du service, pour une nouvelle production. Lana et Lilly Wachowski, qui avaient dernièrement co-créé avec Joseph Michael Straczynski l’exceptionnelle série Sense8, rechaussent la caméra. 

L’idée de base serait que, outre l’argent — les films ont généré une petite fortune, plus de 1,6 milliard $ —, les multiples thèmes abordés seraient plus pertinents encore, 20 ans après leur apparition. Les intelligences artificielles sont plus présentes dans la société que jamais, la question de l’humanité, et de la post-humanité devient cruciale — quant à la capacité d’apprentissage des machines, elle fait partie de l’information et de la recherche au quotidien.

D’ailleurs, à se replonger dans le film de 1999, on se rend bien compte que les projections effectuées avaient tout de la prophétie autoréalisatrice.


 
Alors, certes, passé le 3e film, on imagine que Neo a pu trouver un compromis avec le monde des machines. Et comme de nombreuses questions restent en suspens, les Wachowski ont largement de quoi faire. Une nouvelle trilogie ? Espérons que non : autant le premier opus avait retourné la planète, autant les deux suivants eurent quelques éclats de génie, sans plus. 
 
La production pourrait débuter l’an prochain, sachant que les rumeurs vont bon train depuis 2017 — assurant que Warner Bros était à l’époque en train de chercher les pistes les plus significatives. 

Toby Emmerich, président de la Warner, a assuré que « Lana est une véritable visionnaire — une cinéaste créative, originale et singulière. Et nous sommes ravis qu’elle écrive, dirige et produise ce nouveau chapitre ». Quid de l’absence de Lilly alors, dans la production ? Pas d’information sur ce point. 

Rappelons également que, parmi les produits dérivés, fut lancée en 2003 une série de comics écrit par Larry Wachowski et Andy Wachowski (avant qu’ils ne changent de sexe), et traduit en France par Thomas Davier pour Panini Comics. On retrouvait également Dave Gibbons pour les illustrations, et un certain… Neil Gaiman au scénario. 
 
Seuls deux tomes sortirent, chacun explorant l’univers et le monde de la Matrice, avec un dessinateur différent pour les 12 histoires. C’est TItan Books qui les publia pour la version américaine.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.