Melbourne, sacrée Cité de la littérature par l'UNESCO

Clément Solym - 20.08.2008

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Melbourne - Australie - Cité


Alors que va s'ouvrir dans trois jours le Festival des écrivains de Melbourne, l'UNESCO a nommé la ville Cité de la Littérature. Elle est ainsi la seconde ville à recevoir ce titre, après Édimbourg en 2004. Cette récompense fait écho au projet d'un Centre pour les livres et les idées, installé dans la bibliothèque Victoria : écrivains, éditeurs et professionnels s'étaient ainsi regroupés pour que le projet aboutisse.

« Cela les conforte pas simplement sur le travail abattu, mais aussi sur la qualité et l'importance de cet investissement, et pourquoi ils sont une composante essentielle de notre ville. Cette nomination récompense la littérature en tant que forme d'art, et à travers le centre, nous inciterons à poursuivre dans cette voie », explique Lynne Kosky, ministre des Arts.

Plus de 9 millions $ ont été investis dans le budget 2007-2008, tant pour le Festival que pour la restauration de la bibliothèque ; 10,4 millions s'ajouteront cette année. Nulle part au monde il n'existe de tel endroit a souligné la ministre : « Melbourne est en train de devenir très connue pour sa créativité. Cela indique que nous avons su la développer. »

Du côté des éditeurs, Penguin confirme que la ville « est l'une des plus animées du pays dans le monde de l'édition. Il existe un fantastique mélange de petits, moyens et grands éditeurs ».

Moins sérieusement, Londres avait également été sacrée ville littéraire préférée des touristes.


Crédit photo Wikipédia