Michel Moatti reçoit le Prix du meilleur roman au Festival Polar de Cognac

Antoine Oury - 23.10.2017

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Michel Moatti livre - Michel Moatti Tu n'auras pas peur - Moatti prix Cognac


L'écrivain Michel Moatti a reçu le Prix du meilleur roman francophone lors du 22e Festival Polar de Cognac, qui s'est déroulé du 20 au 22 octobre dans la commune du Sud-Ouest de la France. Le jury a récompensé son roman Tu n'auras pas peur, paru chez HC Éditions en février 2017.






 

L'ex-journaliste Michel Moatti, ancien correspondant de l'agence Reuters, auteur de plusieurs romans policiers dont Alice change d'adresse ou Blackout Baby, a reçu le Prix du meilleur roman francophone, rapporte l'AFP.

 

Le résumé de l'éditeur pour Tu n'auras pas peur :

 

Tout commence par la remontée d'un cadavre à demi-congelé, attaché à un fauteuil d'avion immergé dans un étang de Crystal Palace, au sud de Londres. Puis on découvre le corps d'une jeune femme défigurée dans un hôtel de Bournemouth. Son visage a été découpé au cutter et emporté. Sur les réseaux sociaux et les blogs, les indices et les rumeurs circulent, bien plus vite que les informations officielles délivrées par la police et les journaux. Un mortel jeu de piste s'organise, dirigé par un assassin sans scrupules qui reconstitue avec autant de rigueur que de férocité les scènes de crime les plus choquantes. Quelle énigme se cache derrière ces sinistres « natures mortes » ? Lynn Dunsday, une jeune web-reporter fragile, aux lisières du burn-out, et Trevor Sugden, un journaliste qui travaille « à l'ancienne », se lancent sur les traces du meurtrier, anticipant les avancées de Scotland Yard.

 

Le Prix du meilleur roman international est allé à Un coupable idéal de Steve Cavanagh, traduit par Benoît Domis aux éditions Bragelonne.

 

Le résumé de l'éditeur pour Un coupable idéal :

 

La CIA suspecte un célèbre cabinet d’affaires de fraude et de malversations, mais il lui manque un témoin clé. Quand David Child, un des plus gros clients du cabinet, est arrêté pour meurtre, elle confie à Eddie Flynn le soin de le faire parler en échange d’une réduction de peine. Le problème, c’est que Child répète qu’il est innocent et qu’Eddie le croit. Ancien escroc reconverti au barreau, Eddie Flynn déteste qu’on lui force la main. Mais il n’a pas le choix : la CIA a monté un dossier contre sa femme, avocate elle aussi, et menace de la faire plonger…

 

Le Meilleur roman jeunesse de cette année 2017 est Phobie, de Sarah Cohen-Scali, aux éditions Gulf Stream.

 

Le résumé de l'éditeur pour Phobie :

 

Une odeur de moisi. Une cave. L'obscurité totale. Et la peur. La peur qui prend aux tripes. Cauchemar... ou réalité ? Anna ouvre les yeux et prend peu à peu conscience qu'elle n'est pas en train de faire le cauchemar récurrent qui la tourmente depuis son enfance, mais qu'elle est bel et bien séquestrée. Qui l'a enlevée ? Le croque-mitaine qui la terrorise depuis qu'elle a cinq ans, ou un homme de chair et d'os ? Chargé d'enquêter sur l'enlèvement de la jeune fille, le commandant Ferreira doit collaborer avec un psychiatre, le docteur Fournier. Son enquête est vite reliée à une autre, celle de la disparition du père d'Anna, onze ans auparavant. Onze années de silence et d'oubli à parcourir. Un voyage à rebours, au cour d'une mémoire secrète.

 

Le Prix Polar de la Meilleure série BD francophone est revenu à Christian de Metter pour Nobody, chez Delcourt, et Hyman et Fromental ont reçu le Prix du Meilleur one shot pour Le Coup de Prague, publié par Dupuis.

Enfin, le prix des bibliothèques et médiathèques de Grand-Cognac a été décerné à Elijah de Noël Boudou, publié par les Éditions Flamant noir.

Le résumé de l'éditeur pour Elijah :
 

ELIJAH. C'est le prénom de mon petit frère. Celui que je lui ai choisi quand on me l'a mis dans les bras. Il est né alors que la violence était devenue une routine à la maison. Mon ivrogne de père terrorisait tout le monde et nous frappait tous les jours, ma mère et moi, sans que personne ne l'en empêche. Jusqu'à ce fameux soir... Quand j'ai eu dix-huit ans. J'ai attendu qu'il soit ivre à nouveau et je l'ai égorgé de sang-froid dans la cave. Hélas, ma mère venait de mourir sous ses coups en me laissant un petit frère pas comme les autres : ELIJAH. Aujourd'hui, il a dix ans et il est handicapé. Je m'occupe de lui depuis sa naissance, je sais mieux que quiconque ce dont il a besoin. Il est mon unique raison de vivre. Ensemble on est plus forts que tout, rien ne peut nous séparer. Mais un jour ILS sont venus chez moi pour le kidnapper. Qui sont ces hommes ? Pourquoi cet enlèvement ? C'est depuis ce moment-là que j'ai perdu toute raison. Je suis devenu un monstre. Comme eux. La traque pour retrouver ELIJAH , qui ne survivra pas longtemps sans moi, a commencé...



Michel Moatti - Tu n'auras pas peur - HC Editions - 9782357203198 - 19 €
Steve Cavanagh - Un coupable idéal - trad. Benoît Domis - Bragelonne - 9791028101374 - 21,50 € / num. 9782820528117 - 12,99 €
Sarah Cohen-Scali - Phobie - Gulf Stream - 9782354884598 - 18 €
Scn. Jean Luc Fromental, dess. Miles Hyman - Le coup de Prague - 9782800155487 - 18 €
Noël Boudou - Elijah - Éditions Flamant Noir - 9791093363295


Pour approfondir

Editeur : Herve Chopin
Genre :
Total pages : 474
Traducteur :
ISBN : 9782357203198

Tu n'auras pas peur

de Michel Moatti(Auteur)

Tout commence par la remontée d'un cadavre à demi-congelé, attaché à un fauteuil d'avion immergé dans un étang de Crystal Palace, au sud de Londres. Puis on découvre le corps d'une jeune femme défigurée dans un hôtel de Bournemouth. Son visage a été découpé au cutter et emporté.

J'achète ce livre grand format à 19 €