Miep Gies avait hébergé la famille d'Anne Frank

Clément Solym - 12.01.2010

Culture, Arts et Lettres - Expositions - Miep - Gies - heberger


C'est grâce à sa protection qu'Anne Frank put écrire son journal alors qu'elle et sa famille avaient trouvé refuge chez cette centenaire née en Autriche. Miep Gies avait toujours contesté qu'elle ait pu jouer un rôle héroïque, ayant simplement fait ce qu'elle avait pu pour aider la famille Frank.

La Fondation Anne Frank annonce ainsi sa mort : « Miep Gies, la dernière survivante de ceux qui ont aidé Anne Frank et les personnes qui partageaient sa cachette dans la maison le long d'un canal d'Amsterdam est morte à Hoorn le 11 janvier. »


En juin 1942, elle avait caché la famille Frank dans des locaux de sa société. « Les passions déchaînées par ce livre suggèrent qu'Anne Frank appartient à tous, qu'elle s'est élevé au-dessus de la Shoah, du Judaïsme, de la féminité et du bien, pour devenir une icône du monde moderne - la moralité individuelle assaillie par le mécanisme de la destruction, insistant sur le droit de vivre, questionnant et espérant pour le futur de la condition humaine », avait écrit Roger Rosenblatt, auteur de Children of War.

Il est aujourd'hui l'un des livres les plus lus au monde. Et tout cela tient à cette dame...