Mis en cause, le président du Salon international du livre de Québec se défend

Antoine Oury - 02.05.2019

Culture, Arts et Lettres - Salons - Salon international livre Quebec - Philippe Sauvageau salon quebec - salon livre quebec


Suite à des révélations du Journal du Québec et du Journal de Montréal, le comité exécutif a suspendu le président du Salon international du livre de Québec (SilQ) de ses fonctions. Les quotidiens québécois ont détaillé les dépenses de Philippe Sauvageau dans le cadre de sa mission à la tête du SilQ, en pointant notamment des déplacements réguliers au Bénin, pour un montant total qui atteindrait les 30.000 $ sur les 12 dernières années.

Philippe Sauvageau lors d'une conférence de presse donnée le 1er mai 2019 (capture d'écran vidéo)
 

Les éléments d'une enquête menée par le Journal du Québec et le Journal de Montréal auront mené à la suspension de Philippe Sauvageau par le comité exécutif du Salon international du livre de Québec. Dans un article intitulé « Des voyages coûteux pour le patron du Salon du livre de Québec », publié le 15 avril dernier, les quotidiens québécois détaillaient certaines dépenses, mais aussi le salaire du président du salon.

Le Journal du Québec et Le Journal de Montréal assurent ainsi que Philippe Sauvageau s'est rendu au Bénin « à neuf reprises dans les 12 dernières années, aux frais de l’organisme à but non lucratif (OBNL) subventionné qu’est le SILQ » pour un montant qui approcherait les 30.000 $. Sur place, ses dépenses s'éléveraient de 250 à 400 $ par jour, selon les quotidiens, pour inviter ses interlocuteurs.

Selon les sources des journaux, « la mainmise de Philippe Sauvageau sur son conseil d’administration lui permet d’obtenir plusieurs avantages financiers », dont une allocation de 6000 $ par an pour ses déplacements, 1000 $ de facture téléphonique, « une somme forfaitaire de plusieurs milliers de dollars » qui correspondrait à un Régime enregistré d'épargne‑retraite (REER) et un salaire annuel qui atteindrait les 70.000 $, selon les quotidiens quebécois.

D'autres éléments sont cités dans l'enquête, notamment la participation de la conjointe de Philippe Sauvageau au salon, pour lequel elle confectionne des reliures d'art.

John Keyes, président du conseil d'administration du SilQ, a affirmé au quotidien que le budget était conforme aux attentes, et contrôlé : « Nos états financiers sont vérifiés chaque année », a-t-il assuré.
 

« J’ai été profondément choqué »


Dans une conférence de presse organisée ce mercredi 1er mai, le président du SilQ a annoncé qu'il réfutait toutes les accusations à son encontre, « infiniment blessantes [et] qui agrègent les éléments disparates dans l’intention de nuire à ma personne et à ma compagne ainsi qu’au SILQ ».

La décision du SilQ de le suspendre de ses fonctions ne serait pas crédible, affirme-t-il, dans la mesure où « le comité exécutif du SILQ et son président ont toujours été parfaitement informés de l’ensemble de mes activités à sa tête, y compris tous mes voyages à l’étranger et, bien sûr, de toutes les données financières du SILQ ».

Il ne peut cependant pas avoir accès aux éléments permettant de le disculper, ajoute-t-il : le comité exécutif du SilQ lui a interdit l'accès à ses effets professionnels et personnels entreposés dans les locaux du salon. Il a mis en demeure le comité exécutif afin de se voir autoriser l'accès à ces éléments, et reproche également au comité de ne pas l'avoir rencontré pour le moment.
 

La société de comptables Mallette a été chargé par le SilQ d'éplucher les comptes pour mettre au jour d'éventuelles anomalies. Selon Radio-Canada, la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC), qui verse la plus importante subvention publique à la manifestation (107.500 $ pour la dernière édition), a également ouvert une enquête.

En attendant la fin des opérations de vérifications, Daniel Gélinas assure la direction générale par intérim du salon.


via Le Soleil, Radio Canada


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.