Mitterrand s'inscrit contre la culture unique

Clément Solym - 13.10.2009

Culture, Arts et Lettres - Expositions - mitterrand - culture - unique


Pour fêter les 50 ans du ministère de la Culture, un colloque a été organisé à l'Opéra Comique (Paris) jusqu'à jeudi, indique l'AFP. En ouverture de ce colloque Le ministre de la Culture Frédéric Mitterrand s'est exprimé.

Il a déclaré : « Le rêve d'une culture unique pour tous, comme on parle de pensée unique, appartient, il me semble, au passé nationaliste de l'Europe » se prononçant plutôt pour « l'accès de chacun à tout ce qui pourra constituer son musée imaginaire ».

Pour le ministre, il convient de réfléchir en cette période de crise aux inégalités d'accès à l'art et à la culture mais aussi au partage de notre héritage culturel alors que « dominent les industries culturelles pilotées par des grands groupes multinationaux ».

Il a indiqué que pour lui, la transmission du savoir est une priorité et que dans cette optique il défend l'instauration d'un enseignement culturel et artistique à l'école. « Cette réforme peut être un véritable levier d'Archimède de notre dynamisme culturel. [...] Cet enseignement doit gagner en légitimité et en considération dans les examens nationaux ».

Mitterrand est aussi revenu sur la problématique d'internet assurant d'être « abasourdi par la guerre à outrance et d'arrière-garde qui est faite parfois, comme si ce média était une sorte de peste technologique ».

Ce discours d'ouverture du colloque suivie par des acteurs du milieu de la culture et d'anciens ministres de la Culture a été troublé à plusieurs reprises par des membres de la CGT Spectacle qui ont distribué des tracts. Ils estiment que la politique menée « porte atteinte à l'art et à la culture ». Le ministre a invité les manifestants à le rencontrer.