Moi, René Tardi, de prisonnier de guerre au Stalag II B : l'expo

Florent D. - 03.07.2018

Culture, Arts et Lettres - Expositions - Tardi exposition Stalag - Stalag II B Prisonnier guerre - Stalag guerre Tardi


Dans le cadre du projet « Tardi pose ses planches à Falaise », Le Mémorial des civils dans la guerre expose des dessins originaux de Tardi. 



 


33 planches originales de l’album Moi, René Tardi, prisonnier de guerre au Stalag II B et parmi elles, 10 planches inédites du prochain tome sont présentées au public en avant-première. 
 

Au matin du mercredi 22 mai 1940, le sergent-chef René Tardi est fait prisonnier à l’orée d’un bois de la Somme. 
 

Direction la lointaine Poméranie, sur le territoire polonais, pour y rejoindre le camp de prisonniers où il passera le reste de la guerre : le Stalag II B. 
 

Quarante ans après ces événements, son fils, Jacques Tardi, lui propose de consigner par écrit ses souvenirs de captivité. René s’exécute et livre trois cahiers remplis d’une écriture serrée, où il fait le récit détaillé de ce qui constitue la période la plus tragique et la plus intense de son existence. 
 

Jacques Tardi : “Plus qu’un devoir de mémoire,
mon travail est un devoir d’avenir”


Plusieurs années après avoir mûri son projet, Tardi se lance enfin dans ce qui constitue, peut-être, les albums les plus personnels à ce jour : Moi, René Tardi, prisonnier de guerre au Stalag II B
 

À retrouver du 9 juillet au 4 novembre à Falaise au Mémorial des civils dans la guerre

 

L’accès à l’exposition est compris dans le billet d’entrée du Mémorial des civils dans la guerre de Falaise. 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.