medias

Moins de fessées et de cravache : 50 nuances plus sombres, ou plus soft ?

Clément Solym - 01.02.2017

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - 50 nuances plus sombres - Fifty shades of Grey - film livre 50 nuances


INFOGRAPHIE – On le sait, la trilogie Fifty Shades partait d’un livre très orienté vers les rapports de domination, pour aboutir à un beau mariage (oups... spoiler). Par conséquent, les films vont refléter cette évolution narrative – le mot littéraire écorche toujours un peu les oreilles. Le prochain film approche et donne l’occasion d’un comparatif, très data journalism...

 

Rome's Love

faungg's photos, CC BY ND 2.0

 

 

Après le succès fulgurant du premier opus, l’adaptation cinématographique du livre érotique Cinquante nuances plus sombres envahira les salles de cinéma le mercredi 8 février prochain. À cette occasion, la plateforme Stylight a parcouru les deux premiers livres ultra coquins de la saga Cinquante nuances de Grey, à la recherche des chiffres les plus chauds.

 

Résultat, Fifty Shades plus sombres contient : 

 

Cinquante nuances plus sombres contient donc :

 

17 % de sexe en plus

53 % de châtiments corporels (fessées, coups de fouet et de cravache) en moins

• 2 fois moins de visites dans la fameuse salle de jeux de Christian

• près de 7 000 € de moins en cadeaux dépensés par Christian pour Anastasia (Mr. Grey serait-il moins généreux ?)

 

Et à en juger par les comparaisons film vs. livre du premier opus, il est peu probable que Cinquante nuances plus sombres soit vraiment plus sombre : 

 

• 7 scènes de sexe en moins

66% de châtiments corporels en moins

71 % de baisers en moins

 

Finalement, avec plus de sexe et de baisers, mais moins de châtiments corporels, serait-il possible que la relation SM de Christian et Anastasia laisse place à une tendresse plus conventionnelle ? Réponse dans les salles, et manifestement, déjà dans la sexualité des Français, plus libérée...