medias

Molières : Les théâtres refusent l'invitation de Mitterrand à discuter

Clément Solym - 01.12.2011

Culture, Arts et Lettres - Théatre - Molières - théâtre - Frédéric Mitterrand


Les quelque 29 directeurs de théâtres privés parisiens ne sont pas disposés à rencontrer le ministre de la Culture, si ce dernier n'évoque avec eux que la fameuse cérémonie. C'est en tout cas ce qu'ils expliquent dans un communiqué.


Depuis le début de la semaine, la Cérémonie des Molières est particulièrement chahutée. En effet, une lettre adressée par les 29 directeurs en question, aux partenaires de l'événement, le ministère de la Culture, France 2 et l'Association des Molières, faisait, lundi, état de leur mécontentement.

 

Alertés, les partenaires ont souhaité mettre en place une rencontre, pour discuter des modalités nécessaires pour que les directeurs et leur théâtre revienne dans la course. Cependant, les établissements ont décidé de ne pas donner suite à cette invitation, estimant que si les discussions ne doivent porter que sur la cérémonie elle-même, ils n'ont aucun intérêt à y répondre.

 

Theater seats

 

« Il est vain d'espérer que la perspective d'une rencontre avec le ministre de la Culture soit de nature à changer notre détermination », explique le communiqué, que dévoile l'AFP. Et d'ajouter : « Il existe des sujets beaucoup plus importants pour le théâtre, dont le ministre serait bien avisé de se préoccuper, et s'il s'agit de ne parler que des Molières, nous déclinons courtoisement, mais fermement, son invitation. »

 

« Nous ne voulons plus nous sentir la caution d'une manifestation qui n'est plus la nôtre », revendiquaient les 29 signataires de la lettre qui a mis le feu non aux planches mais aux poudres. Le lendemain, le ministère décidait de les recevoir pour discuter de la situation.

 

« Je trouve que les Molières sont une bonne institution », commentait Frédéric Mitterrand. « Il semblerait que les audiences ne soient pas aussi importantes que l'on pourrait espérer. Mais elles représentent plus de gens qui ne s'intéressent au théâtre que dans la vie quotidienne. » (voir notre actualitté) Et le ministre de se montrer bienveillant, souhaitant avant tout résoudre les conflits.

 

Mais les théâtres estiment que le mal-être est plus profond, et refusent qu'on les accuse de n'être motivés que par des raisons économiques. Revivre « un énième remake du mauvais feuilleton des Molières, une nouvelle fois engluée dans une guerre picrocholine », ne les séduit absolument pas. Ils désireraient plutôt revoir « le concept même d'une manifestation qui s'est définitivement coupée du métier ».

 

Avec pour unique motivation, la réalisation d'une soirée qui serait « un évènement culturel, moderne et festif, capable de donner ou de redonner aux téléspectateurs le goût, l'envie, la curiosité de venir au théâtre, sans se cantonner dans le registre des remises de prix et des discours convenus ».




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.