Monsieur De Pourceaugnac au théâtre de la Reine Blanche

Clément Solym - 13.01.2011

Culture, Arts et Lettres - Expositions - monsieur - pourceaugnac - représentation


Allyson Gladostchouk avec l’assistance de Thom Trondel proposent cette semaine une nouvelle mise en scène de Monsieur de Pourceaugnac, pièce de Molière qui, hélas n’est que trop rarement proposée au public.

Vous pourrez venir la découvrir les 12, 13, 15 ou 16 janvier 2011 au théâtre de la Reine Blanche (à Paris, 2 Bis Passage Ruelle, 75018 Paris). A l’origine comédie-ballet créée par Molière pour le divertissement du roi le 6 octobre 1669, Monsieur de Pourceaugnac met en scène un personnage qui ne cesse de se faire duper.


 

Ce monsieur, arrivé du Limousin à Paris pour épouser une certaine Julie, qui lui est promise, n’est pas prêt de voir se conclure les épousailles. En effet, Eraste, amant en titre de ladite Julie, aidé par Sbrigani, un voyou napolitain, va tout faire pour que capote une union qui ne l’arrange guère…

Vous pouvez réserver vos places directement sur BilletRéduc.


Mise à jour du 13 janvier 2011 :
Très agréable surprise après avoir assisté à la pièce. La troupe est dynamique et la mise en scène - une première pour Allyson Gladostchouk -  est très efficace. Sur l'heure et demie que dure la représentation on ne s'ennuie pas un seul instant.

La tonalité moderne, habituellement déconcertante pour l'auteur de ces lignes met admirablement en valeur les vers de Molière. On rit tout aussi volontiers aux répliques de la pièce qu'aux anachronismes volontaires savamment distillés tout au long du spectacle.

On saluera spécialement le brio du jeu d'Adrien Dalang (Pourceaugnac), tout en nuance et justesse, de Clément Brondel stupéfiant en Oronte vieillard et d'Hind Chbani Idrissi, au charisme ravageur.