“Montrer que la littérature est un objet patrimonial”

Nicolas Gary - 13.08.2019

Culture, Arts et Lettres - Salons - Lausanne lire - édition événement - patrimoine éditorial


Une semaine pour investir un lieu au cœur de la ville, qui deviendra tout à la fois espace d’expositions et d’événements, c’est tout le projet de Lire à Lausanne. Mais la capitale du canton de Vaud entend également revenir sur cinq années de politique du livre, à travers ses programmes de soutiens aux acteurs lausannois.

Hôtel de Ville
Forum de l'Hôtel de Ville - Steve Collis, CC BY 2.0
 

Du 28 août au 5 septembre, le Forum de l’Hôtel de Ville accueillera la vingtaine de maisons d’édition et sa diversité éditoriale (littérature, beaux livres, essais, sciences humaines ou document, jeunesse et pratique, etc.). Sur place, se retrouvera une librairie qualifiée de « 100 % lausanoise », où chaque maison présentera 10 titres représentatifs de leur activité. 

« Un espace ouvert sur la littérature contemporaine, et les auteurs de la rentrée littéraire complétera cette sélection », précise Isabelle Falconnier, déléguée à la politique du livre de la ville. Mais pas que : « Les visiteurs découvriront aussi comment Lausanne est un sujet éditorial en soi, à travers son architecture, son patrimoine, son histoire et la vie artistique qu’elle connaît. »

Événement gratuit, Lire à Lausanne souhaite favoriser les liens et les échanges entre professionnels et lecteurs, tout en impliquant d’autres acteurs. Les bibliothèques, associées aux archives de la ville, ont ainsi élaboré une sélection des 10 ouvrages qui, chaque décennie entre 1950 et 1990, ont marqué le paysage littéraire. 
 

50 ans de littérature, en 50 ouvrages


« En croisant les sources, depuis des journaux d’époque, ils ont retrouvé des auteurs romands, recherché les éditions originales, et édité un fascicule pour mieux les présenter », poursuit Isabelle Falconnier. Les documents seront en consultation uniquement, avec dans l’idée « de montrer que la littérature est un objet patrimonial. Ce sont des romans dont médias ont le plus parlé au cours de ces décennies, que le public a aimé ». 

L’occasion de plonger dans les souvenirs de lectures et « se remémorer des livres fait état des spécifiés de la francophonie ». 

Enfin, chaque soir, une carte blanche aux éditeurs permettra de dévoiler des titres de la rentrée, dans un contexte « plus convivial ». Au cours de la journée une plusieurs rencontres et promenades thématiques seront à découvrir, avec des animations jeunesse.

« Nous organisons enfin un petit concours intitulé “Quel est votre auteur romand préféré de tous les temps ?” pour reconnecter les lecteurs, au besoin, à la littérature romande. » Un tirage au sort désignera les gagnants, qui remporteront le livre Lausanne Promenades Littéraires (éditions Noir sur Blanc) qu’Isabelle Falconnier avait dirigé, voilà trois ans. 

On s’en souvient peu depuis la France, mais Lausanne, comme Neuchâtel, sont des villes avec une longue tradition liée à l’édition. Lors de circonstances historiques diverses — souvent quand la censure frappait — les éditeurs français déplacèrent leur production quand il n’était plus possible de travailler. C’est ainsi que les éditions de poche de l’Encyclopédie virent le jour, à Lausanne justement. 

« Voilà toute la diversité que nous ambitionnons de valoriser », conclut Isabelle Falconnier.

Programme et renseignements à cette adresse.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.