Moustache ardente et monocle saillant, le prix Virilo 2012

Clément Solym - 25.10.2012

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Prix virilo - Femina - sélection


Comme chaque année depuis cinq ans, le prix VIRILO 2012 sera remis quelques minutes avant le prix Femina, histoire d'amuser un peu les journalistes qui poireautent devant la salle de déjeuner de ces dames.

 

Le prix Virilo récompense un roman francophone, publié dans l'année, et ayant touché le jury. En ces temps où la virilité se cherche, et ce aussi dans les lettres, il est assorti du prix Trop Virilo qui couronne la poussée de testostérone la plus vivace, la giclure excessive.

 

 


 

 

Le jury est composé de jeunes gens, passionnés et ouverts. Il est mixte mais s'engage à porter la moustache et « à voter en homme », bien que personne ne sache trop ce que cela signifie. Les jurés entendent rajouter un peu d'humour et de franchise dans un monde littéraire qui en manque trop souvent. Dernier point important, les jurés achètent les livres, ce qui attise leur sens critique.

 

Dévorant des bouquins jusqu'à la dernière minute, le jury est passé aux choses sérieuses après avoir lu la liste du Renaudot, hilarante malgré elle. Voici la liste des finalistes. 

 

FINALISTES PRIX VIRILO 2012 :

  • Tous les diamants du ciel, de Claro (Actes Sud)
  • Le sermon sur la chute de Rome, de Jérôme Ferrari (Actes Sud)
  • Le Maréchal absolu, de Pierre Jourde (Gallimard)
  • Fukushima, récit d'un désastre, de Michaël Ferrier (Gallimard)
  • Le Bonheur conjugal, de Tahar Ben Jelloun (Gallimard)
  •  L'Auteur et moi, d'Eric Chevillard (Ed. de Minuit)
  •  Les Sauvages, de Sabri Louatah (Flammarion) 

Trois constats s'imposent. Primo, Gallimard a vraiment posé le plus gros chèque cette année. Secundo, c'est une bonne année. Tertio, Il y a sept finalistes, comme les sept nains. Si Le sermon sur la chute... fait de Jérôme Ferrari Prof, Claro devrait être Grincheux... On vous laisse décider qui est Simplet, mais à notre avis il se trouve plutôt dans la liste ci-dessous. 



FINALISTES TROP VIRILO 2012 : 

  • La Jouissance, de Florian Zeller (Gallimard). Le sous-titre -Un roman européen- est déjà assez "ballsy", assez présomptueux... De plus, l'auteur n'arrête pas de faire son malin alors qu'il se plante magistralement. Il mérite. 
  • Une vieille histoire, de Jonathan Littell, (Allia) car c'est un bon livre bien barré, qui sent littéralement l'aigre vestiaire d'après-match (surtout au moment du jeu de la biscotte)
  • Chaos Brûlant, de Stéphane Zagdanski, (Seuil) parce qu'on s'est dit "qui va oser choisir un sujet aussi bassement actu et racoleur ?", et Zagdanski aura beau se cacher derrière des prétentions d'écrivain, c'est lui qui a osé. Bravo ! 
  • L'Atelier de la chair, d'Emmanuelle Pol, (Finitude) parce que le propos du livre consiste globalement à préférer les vieux qui font l'amour à la hussarde, sans fioriture ni préliminaire.  
  • Oh..., de Philippe Djian, (Gallimard). Cette année, nous notons une tendance lourde d'inceste, de viol et, plus original, de "Oh là là j'aime mon violeur". Nous avons choisi le moins mauvais d'entre eux. 
  • Mufle, d'Eric Neuhoff, (Albin Michel) parce que la femme adultère n'a pas la même odeur... Et pour toutes les nombreuses perles qui parsèment ce livre désopilant à son insu.

  

L'ensemble des critiques, mais également des interviews d'auteurs, des goodies, des marque-page, du lol, tout cela est disponible sur le site



 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.