N'annulez pas l'année du Mexique, parlez de moi (F. Cassez)

Clément Solym - 13.02.2011

Culture, Arts et Lettres - Salons - année - mexique - france


Sa mère, Charlotte Cassez, estime impensable que l’Année du Mexique en France puisse avoir lieu, alors que sa fille, Florence, vient d’être condamnée pour enlèvement à 60 années de réclusion au Mexique. Mais la jeune Française, dans un entretien avec France Info, s’est exprimée sur ce point.

Dans ces circonstances, Martine Aubry a déjà emboîté le pas, et fait annuler un,vernissage d’exposition mexicaine prévu la semaine passée.« Je propose dès maintenant aux collectivités locales dirigées par des socialistes de ne pas participer aux manifestations organisées dans le cadre de l'Année du Mexique en France et d'annuler celles qui dépendent d'elles », a elle-même insisté.

Parlez de moi, au contraire

Mais pour Florence, cette annulation serait une erreur. Mieux, explique-t-elle : « Je souhaiterais qu'on profite de l'année du Mexique en France pour parler de ma cause, qu'on affiche mes photos, qu'on discute de mon cas à chaque évènement. » Parce que, depuis sa prison pour femes de Tepepan, l’oubli serait le pire des sorts qui pourrait l’attendre.

En parallèle, l’ambassade du Mexique à Paris a fait savoir que les paroles de Michèle Alliot-Marie étaient regrettables. Celle-ci avait en effet évoqué un déni de justice alors que le tribunal de cassation mexicain avait rejeté le pourvoi de Florence Cassez. La ministre des Affaires étrangères a même réclamé que la France n’en arrive pas à surdimensionner cette affaire. Et qui plus est la relation, entretenue entre France et Mexique, « pourrait être affectée par une décision de caractère strictement juridique ». 

« Nicolas Sarkozy ne m'a jamais lâchée et a fait énormément pour moi... », ajoute Florence. Ce dernier doit par ailleurs recevoir les parents de Florence demain, un rendez-vous au terme duquel Frédéric Mitterrand décidera de l’avenir de la manifestation, L’année du Mexique en France... (notre actualitté)

Qui a déjà commencé... « On a toujours été convaincus que cette affaire ne se réglerait pas pendant le mandat du président Calderon. Ils ne vont pas accepter de se laisser ridiculiser ou de se faire accuser de mensonge », commente Charlotte Casssez.

En 2009, le Mexique était invité d'honneur du Salon du livre de Paris, et cette année, fort heureusement, c'est avec l'Argentine qu'il nous embarquera pour un tango.



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.