Nancy : Pascal Mérigeau reçoit le Goncourt de la Biographie

Antoine Oury - 14.09.2013

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Pascal Mérigeau - Goncourt de la Biographie - Jean Renoir


Une bonne moitié des membres de l'Académie Goncourt s'est réunie à Nancy afin de remettre à Pascal Mérigeau le Goncourt de la Biographie, pour Jean Renoir, publié aux éditions Flammarion. À l'Opéra de Nancy, le Maire de la Ville et Bernard Pivot ont décerné son prix à l'auteur, avant que Pivot ne retrouve volontiers sa place de journaliste. 

 

 

Pascal Mérigeau, André Rossinot

 

 

« Hervé Bazin, Robert Sabatier, Jorge Semprun... » Le Maire André Rossinot a fait résonner dans un opéra à moitié vide (le légendaire automne lorrain a commencé) la liste des Goncourt disparus, « qui, tous, considéraient cette ville comme la leur ». Si la « sympathie du maire » y est d'après lui pour quelque chose, c'est « d'abord et avant tout parce que livre occupe une place appropriée dans la ville ».

 

D'après le maire de la ville de Stanislas, Pascal Mérigeau « a su exploiter avec finesse et talent des sources inédites », y compris pour évoquer la résidence de Jean Renoir, sujet de sa biographie, en Lorraine. « Un séjour forcé, il faut le reconnaître, pendant la Première Guerre mondiale, pour un service militaire à Luçon, dans le 1er régiment des Dragons. »

 

 

Pascal Mérigeau, Bernard Pivot

 

 

« C'est bête, Didier Decoin a oublié votre chèque. Nous sommes des gens de Lettres, nous avons du mal avec les chiffres », commence Bernard Pivot devant ses camarades Philippe Claudel, Tahar Ben Jelloun, Paule Constant, Patrick Rambaud et Didier Decoin. « D'habitude, un tropisme littéraire nous conduit à récompenser la biographie d'un écrivain, celle-ci est suffisamment bonne pour obtenir le Goncourt de la Biographie. » Comme argument de vente, on ne fait pas mieux.

 

Le biographe avait du grain à moudre : parti à Los Angeles où sont rassemblées les archives et correspondances, il a passé 5 années à rédiger son oeuvre, sur un réalisateur qui a fait « du cinéma, encore du cinéma, et toujours du cinéma : il scénarisait et mettait en scène sa propre vie ». Jean Renoir est publié par Flammarion.