Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Nathan Hill et les fantômes du vieux pays : cette folle Amérique

Victor De Sepausy - 31.08.2017

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - rentrée littéraire Gallimard - Amérique famille décomposée - Meryl Streep série


L’an passé, on apprenait que Meryl Streep serait l’héroïne d’une minisérie inspirée par le livre de Nathan Hill, The Nix. Publié en 2016 aux États-Unis, le roman vient de faire une sortie remarquée en France, aux éditions Gallimard. L’occasion de découvrir ce que Mery Streep pourra réserver ?



Nathan Hill

 


C’est le studio Warner Bros Television qui annonçait cette prochaine réalisation, confiée à JJ Abrams, le réalisateur du Star Wars de 2015. À ses côtés, donc, Meryl Streep, mais également John Logan, le créateur de Penny Dreadful

 

Le fait est que depuis la sortie de l’info, en septembre 2016, on n’a pas vu grand-chose arriver, pas même un suivi pour dire que le démarrage était génial ou que l’équipe d’acteurs du casting était merveilleuse.

 

Reste qu’un an après sa sortie, The Nix est considéré comme l’un des prochains romans marquants de l’histoire littéraire américaine. Et que Nathan Hill est comparé à des figures comme John Irving ou Charles Dickens. N’en jetez plus...

 

Il est vrai que, quelques semaines après sa sortie, le livre avait été acclamé par toute la presse américaine, et présenté comme l’ouvrage incontournable de 2016. Un moindre mal pour un livre qui lui aura prix dix années d’écriture – et l’auteur de raconter souvent qu’au bout de la 7e année, ses proches lui suggéraient avec insistance de changer de métier. 

 

Dans tous les cas, l’ouvrage est désormais en librairie sous le titre Les fantômes du vieux pays, traduit en français par Mathilde Bach, et publié aux éditions Gallimard. En avant pour le pitch :

 

Scandale aux États-Unis : le gouverneur Packer, candidat à la présidentielle, a été agressé en public. Son assaillante est une femme d’âge mûr : Faye Andresen-Anderson. Les médias s’emparent de son histoire et la surnomment Calamity Packer. 

 

Seul Samuel Anderson, professeur d’anglais à l’Université de Chicago, passe à côté du fait divers, tout occupé qu’il est à jouer en ligne au Monde d’Elfscape. Pourtant, Calamity Packer n’est autre que sa mère, qui l’a abandonné à l’âge de onze ans. 

 

[Extraits] Les fantômes du vieux pays de Nathan Hill

 

Et voilà que l’éditeur de Samuel, qui lui avait versé une avance rondelette pour un roman qu’il n’a jamais écrit, menace de le poursuivre en justice. En désespoir de cause, le jeune homme lui propose un nouveau projet : un livre révélation sur sa mère qui la réduira en miettes. Samuel ne sait presque rien d’elle ; il se lance donc dans la reconstitution minutieuse de sa vie, qui dévoilera bien des surprises et réveillera son lot de fantômes. 

 

 

 

Des émeutes de Chicago en 1968 au New York post-11-Septembre en passant par la Norvège des années quarante et le Midwest des années soixante, Nathan Hill s’empare de l’Amérique d’aujourd’hui et de ses démons et compose avec beaucoup d’humour une fresque aussi ambitieuse que captivante.

 

 

Nathan Hill, trad. Mathilde Bach – Les fantômes du vieux pays – Editions Gallimard – 9782070196494 – 25 € / Ebook 9782072648434 – 17,99 €

 

 

Humeur et billets de la rentrée littéraire 2017


Rentrée littéraire 2017, la fashion week des libraires


Pour approfondir

Editeur : Gallimard
Genre :
Total pages : 720
Traducteur : mathilde bach
ISBN : 9782070196494

Les fantômes du vieux pays

de Nathan Hill

Scandale aux États-Unis : le gouverneur Packer, candidat à la présidentielle, a été agressé en public. Son assaillante est une femme d'âge mûr : Faye Andresen-Anderson. Les médias s’emparent de son histoire et la surnomment Calamity Packer. Seul Samuel Anderson, professeur d’anglais à l’Université de Chicago, passe à côté du fait divers, tout occupé qu’il est à jouer en ligne au Monde d'Elfscape. Pourtant, Calamity Packer n’est autre que sa mère, qui l’a abandonné à l’âge de onze ans. Et voilà que l’éditeur de Samuel, qui lui avait versé une avance rondelette pour un roman qu’il n’a jamais écrit, menace de le poursuivre en justice. En désespoir de cause, le jeune homme lui propose un nouveau projet : un livre révélation sur sa mère qui la réduira en miettes. Samuel ne sait presque rien d’elle ; il se lance donc dans la reconstitution minutieuse de sa vie, qui dévoilera bien des surprises et réveillera son lot de fantômes. Des émeutes de Chicago en 1968 au New York post-11-Septembre en passant par la Norvège des années quarante et le Midwest des années soixante, Nathan Hill s’empare de l’Amérique d’aujourd’hui et de ses démons et compose avec beaucoup d’humour une fresque aussi ambitieuse que captivante.

J'achète ce livre grand format à 25 €

J'achète ce livre numérique à 17.99 €