Ne laissons pas mourir l’action culturelle et solidaire !

Clément Solym - 02.06.2008

Culture, Arts et Lettres - Expositions - Editions - de - Attribut


Voilà dix jours que les Éditions de l’Attribut, l’Ufisc (Union fédérale d’intervention des structures culturelles), ARTfactories (Plateforme internationale de ressources pour les lieux d’art et de culture citoyens), AutrepARTs (Groupe d’acteurs unis autour de la relation art, territoire et société), et le Couac (COllectif Urgence d’Acteurs Culturels de l’agglomération toulousaine) ont lancé un manifeste au titre évocateur :

« Ne laissons pas mourir l’action culturelle et solidaire sous Sarkozy ! »

La culture est en danger : réagissons !

Force est de constater que la politique culturelle menée sous la présidence de Sarkozy ne laisse pas indifférents les acteurs du monde culturel français. Ce manifeste n’est pas le premier du genre.

Souvenez-vous. Le 22 avril dernier, un autre manifeste, portant le titre « Sauvons la culture » (en sous-titre : « Manifeste d’intérêt général pour l’art et la culture »), était lancé à l’appel de nombreuses instances de la vie culturelle du pays (Afo, Arpan, Cipac, Fsu…).

Pourquoi un nouveau manifeste ?

Face à l’impossibilité de faire revenir le gouvernement actuel sur la politique culturelle engagée, les actions de protestations se multiplient pour faire entendre la voix du simple citoyen désireux que l’offre culturelle existante dans notre pays ne soit pas remise en cause irrémédiablement.

En vous rendant sur le site des Editions de l’Attribut, vous pourrez lire l’intégralité de ce nouveau manifeste et y apposer votre signature si vous le souhaitez. Ce texte de protestation en appelle à la concertation des acteurs de l’action culturelle. « Nous encourageons une réflexion entre acteurs culturels, artistes, élus et citoyens afin de contrecarrer le démantèlement en cours de l’action culturelle et solidaire qui irrigue l’ensemble du territoire national. »

A juste titre, le manifeste rappelle tout l’intérêt dans une société de l’existence d’un maillage culturel de proximité. C’est « un secteur d’activité d’une incroyable diversité et d’une effervescence continue, menacé de précarité et de disparition par la politique du président de la République. »

« Créateur de lien social et d’emplois, le tissu associatif culturel contribue à l’épanouissement des individus, encourage leur créativité et leur émancipation en plaçant l’humain au centre de ses préoccupations. Ce secteur de l’action artistique et culturelle déploie, sur tous les territoires où il agit, des visions sensibles et solidaires du monde. »

Les Editions de l’Attribut : petite présentation.

Les Editions de l’Attribut, basées à Toulouse, sont nées de la volonté de personnes issues du monde culturel de rendre plus accessibles l’art et les artistes par des séries de livres le plus abordables possibles.

Deux collections lancent la naissance de la maison d’édition, l’une, Empreintes, de portraits d’artistes ; l’autre, la culture en questions, d’essais sur les politiques culturelles. L’un des buts recherchés consiste à vulgariser des démarches artistiques à des lecteurs qui connaissent peu le monde de la culture.

Ces livres sont abordables par le prix (12 euros), le contenu (les thèmes retenus captent un public non averti), le style d’écriture (enlevé, chaleureux, non « jargonneux »), la rapidité de lecture (de l’ordre de 128 pages), l’aspect du livre (maniable avec un format 190 x 125). Il n’en reste pas moins qu’il est accordé une attention toute particulière à la consistance du propos, à leur présentation graphique et à leur dimension esthétique (ligne graphique élégante et couverture pelliculée mat).