Ne m'obligez pas à voler, manifeste du consommateur numérique

Clément Solym - 20.03.2011

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - film - pirater - voler


Rien à voir avec une pétition. On parle de manifeste, mais il s'agit bien plus d'une déclaration d'intention que 14.424 personnes ont déjà signée. Don't make me steal, propose un véritable modus vivendi du consommateur respectueux de la création et des auteurs.

Cinq critères essentiels, pour arriver à s'entendre sur la manière dont internet peut permettre tout à la fois aux créateurs de s'y retrouver, aux consommateurs de ne pas être pris pour des buses et aux financeurs de s'engager à créer une réelle économie.


Le site ne concerne que les films, mais pourrait tout aussi bien s'adapter au livre numérique, avec quelques modifications, évidemment.

Le site est proposé en neuf langues européennes - dont l'anglais, qui permet de faire un bond outre-Atlantique et un peu partout dans le reste du monde. Des droits, des devoirs, des obligations... de quoi créer une véritable harmonie et proposer une initiative commune.

« Le 3 février 2011, une vingtaine de personnes se sont mises ensemble pour un atelier à la Conference Lift11. Nous avions tous une chose en commun : L'amour des films. On a remarqué qu'on trouve tous difficile d'obtenir des films légalement et pense que ça pourrait être bien plus simple. C'est pour ça qu'on a collaborativement créé le Manifeste du Consommateur de Média Numérique qui peut être signé sur cette page. »