Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

NecronomiCon : pour l'amour de Lovecraft et de l'horreur

Julien Helmlinger - 19.08.2013

Culture, Arts et Lettres - Expositions - Lovecraft - NecronomiCon - Convention


Du 22 au 25 août prochains, ceux qui auront entendu l'appel se rendront à Providence, capitale de l'État américain de Rhode Island nous rapporte l'AP. Dans cette ville où H.P Lovecraft a vécu jusqu'à sa mort en 1937, se tiendra une convention organisée par ses fans, et baptisée en l'honneur du manuscrit mythique. Une manière de célébrer l'oeuvre tentaculaire qui a inspiré plus d'un monstre de la littérature horrifique du siècle dernier, de Stephen King à Sam Raimi.

 

 

 

 

Selon S.T. Joshi, qui a non seulement édité plusieurs titres de l'auteur, mais également composé sa biographie, l'existence de Howard Phillips Lovecraft n'aurait guère été banale. L'écrivain, passionné par le sombre Edgar Poe, est né en 1890, et perdit son père à l'âge de huit ans à peine, ses parents étant morts tous deux au sein d'un asile d'aliénés.

 

Il quitta bien vite les études, pour cause de dépression nerveuse, après trois années de lycée. Ultérieurement, son bref mariage n'aurait pas été plus heureux. Si celui-ci l'amena à s'installer provisoirement à New York, de 1924 à 1926, il vécut le reste de son existence dans l'East Side de Providence où il décéda à l'âge de 46 ans.

 

Si son oeuvre est prolifique et explore divers thèmes, laissant un riche héritage à ceux qui s'en sont inspiré par la suite, Lovecraft est néanmoins mort pauvre et méconnu de ses contemporains. Il se plaisait à mélanger horreur et science-fiction, devenant par là le père du cosmicisme.

 

Un mouvement littéraire soutenant que des forces en présence dans le cosmos dépassent l'entendement humain, et que l'homme ne serait qu'une poussière de passage dans l'histoire du monde. L'écrivain a créé bon nombre de créatures en ce sens, dont le cultissime Cthulhu.

 

D'après Niels Hobbs, biologiste marin qui participe à l'organisation de l'événement : « Quand vous marchez dans les rues de Providence, en particulier College Hill, son ancien quartier, vous pouvez voir la Providence de Lovecraft. Elle est tout simplement partout. »

 

Même si la tombe de l'écrivain attire toujours plus de visiteurs à Providence, la plupart des gens ignorent la connexion entre la ville et l'auteur, on n'y trouve ni marqueur historique ni musée dédié. Et c'est ce que ses fans entendent changer à l'occasion de la NecronomiCon.