Négar Djavadi, lauréate du Prix du Style pour Désorientale

Antoine Oury - 22.11.2016

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Négar Djavadi livre - Négar Djavadi Désorientale - Prix du Style 2016


Le Prix du Style 2016 a été décerné à Négar Djavadi pour son roman Désorientale, publié aux éditions Liana Levi. Elle l'a emporté face à Véronique Ovaldé et Valentine Goby. Sa récompense lui sera remise ce soir même.

 

Négar Djavadi - Librairie Decitre à So Ouest

Négar Djavadi (ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

 

 

Négar Djavadi l'a emporté par 6 voix contre 3 à Véronique Ovaldé pour Soyez imprudents les enfants (éditions Flammarion) et 2 voix à Valentine Goby pour Un Paquebot dans les arbres (éditions Actes Sud). 

 

Les membres du jury ont salué le style très visuel de l'auteur : « Un style qui emprunte et adapte les codes de l'écriture scénaristique pour les mettre au service d'un roman autobiographique puissant et percutant, le tableau singulier d'une jeunesse déracinée et défigurée par le destin politique de l'Iran. »

 

Le Prix du Style 2016 sera décerné ce soir au Brand Store BMW George V. Il est doté d'un chèque d'un montant correspondant au nombre de pages du livre (soit 347 € pour celui de Négar Djavadi), d'un vélo électrique BMW et d'un Flyer Cult.

 

Le Prix du Style est parrainé par le cabinet d'avocats Obadia & Stasi et remis en partenariat avec la revue Page des libraires.

 

Le résumé de l'éditeur :

 

La nuit, Kimiâ mixe du rock alternatif dans des concerts. Le jour, elle suit un protocole d'insémination artificielle pour avoir un enfant avec son amie Anna. Née à Téhéran en 1971, exilée en France dix ans plus tard, elle a toujours tenu à distance sa culture d'origine pour vivre libre. Mais dans la salle d'attente de l'unité de PMA de l'hôpital Cochin, d'un rendezvous médical à l'autre, les djinns échappés du passé la rattrapent. Au fil de souvenirs entremêlés, dans une longue apostrophe au lecteur, elle déroule toute l'histoire de la famille Sadr. De ses pétulants ancêtres originaires du nord de la Perse jusqu'à ses parents, Darius et Sara, éternels opposants au régime en place ; celui du Shah jusqu'en 1979, puis celui de Khomeiny.

 

Ce dernier épisode va les obliger à quitter définitivement l'Iran. La France vécue en exilés n'a rien à voir avec le pays mythifié par la bourgeoisie iranienne... Alors, jouant du flash-back ou du travelling avant, Kimîa convoque trois générations et une déesse du rock and roll au chevet de sa " désorientalisation ". On y croise, entre autres, Siouxie, Woody Allen, Michel Foucault, des punks bruxellois et des persans aux yeux bleus, six oncles et un harem.

 

 

Retrouver la liste des prix littéraires français et francophones.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.

Pour approfondir

Editeur : Liana Levi
Genre :
Total pages : 350
Traducteur :
ISBN : 9782867468346

Désorientale

de Djavadi, Negar(Auteur)

La nuit, Kimiâ mixe du rock alternatif dans des concerts. Le jour, elle suit un protocole d'insémination artificielle pour avoir un enfant avec son amie Anna. Née à Téhéran en 1971, exilée en France dix ans plus tard, elle a toujours tenu à distance sa culture d'origine pour vivre libre. Mais dans la salle d'attente de l'unité de PMA de l'hôpital Cochin, d'un rendezvous médical à l'autre, les djinns échappés du passé la rattrapent. Au fil de souvenirs entremêlés, dans une longue apostrophe au lecteur, elle déroule toute

J'achète ce livre grand format à 22 €