Neil Gaiman présente ses excuses après avoir enfreint le confinement

Gariépy Raphaël - 19.05.2020

Culture, Arts et Lettres - - confinement Ecosse - voyage règle - Gaiman auteur excuses


Confiné en Nouvelle Zélande, l'auteur britannique a récemment rejoint son domicile sur l'île de Skye, au nord-ouest de l'Écosse. Les 18 000 kilomètres parcourus constituant une spectaculaire infraction à la mise en quarantaine écossaise, Gaiman a tenu à présenter ses excuses à tous les habitants de l'Ile. 

Neil Gaiman @ SXSW 2019
nrkbeta CC BY 2.0
 
Le maître du fantastique Anglo-saxon a décidé de quitter la Nouvelle-Zélande début mai, expliquant sur son blog que lui et sa femme Amanda Palmer s'étaient « retrouvés dans une situation difficile » et qu'ils «devaient se donner mutuellement un peu d'espace ». Un espace que le confinement qu'ils partageaient n'était pas capable d'offrir. L'auteur a quitté le pays après l'assouplissement de la quarantaine, a voyagé masqué et ganté jusqu'à Londres, pour finalement se rendre à son domicle écossais sur la pitoresque île de Skye. 
Malheureusement pour Gaiman, les règles du confinement sont, en Écosse, toujours très strictes et les problèmes de couple ne constituent pas pour le peuple écossais un déplacement essentiel. Ce lundi, l'auteur a donc reçu la visite d'agents de police qui lui ont parlé des règles en vigueur. « Il a reçu des recommandations sur les voyages essentiels et nous lui avons rappelé les directives actuelles en Écosse » a déclaré l'inspecteur de la police écossaise Linda Allan.

 

Des excuses en bonne et due forme 


Le soir même Gaiman écrivait qu'il regrettait son voyage, et a tenu à présenter ses excuses à tous les insulaires.
« Je suis sûr que j'ai fait des choses plus stupides dans ma vie, mais c'est la chose la plus stupide que j'ai faite depuis longtemps. » Loin d'être traumatisé par la visite des agents de police, Gaiman semble les remercier de l'avoir responsabilisé. 

 « J'ai pu discuter avec des officiers de police locaux hier, qui m'ont dit j'aurait dû rester là où j'étais, en sécurité, en Nouvelle-Zélande, et je suis d'accord », a-t-il déclaré. « Globalement, ils voulaient être sûrs que j'allais bien, et que j'avais été isolé, et que je continuerais de m'isoler ici jusqu'à la fin du confinement , et de s'assurer que je connaissais les règles. Comme tous les habitants qui m'ont contacté, ils ont été incroyablement gentils. »

Et de conclure : « Depuis que je suis arrivé ici, Skye a eu sa propre épidémie tragique de Covid - avec 10 décès. L'ile n'est pas organisée pour gérer ce genre de chose et toutes les ressources locales sont nécessaires pour prendre soin de la communauté. Donc oui. J'ai fait une erreur. Ne faites pas ce que j'ai fait. Ne venez pas dans les Highlands et les îles sans y être obligé. »

via The Guardian 


Commentaires
N'empêche, j'y suis, j'y reste et je vous emmerde...



Encore des paroles pour faire avaler la pilule... Il pourrait être membre du gouvernement... français !
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.