Netflix accusé d’utiliser des sous-titres pirates sur un anime japonais City Hunter

Camille Cado - 31.03.2020

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - sous titre piratage - netflix sous titre - netflix piratage fansub


Où Netflix se procure-t-il ses sous-titres? La question fait sourire. Pourtant, le 27 mars dernier, des utilisateurs de Netflix France ont partagé sur les réseaux sociaux un fait étonnant à propos de la plateforme de streaming : les sous-titres d’un anime adapté du manga City Hunter ne viendrait pas d’un fournisseur officiel...


C’est un utilisateur de twitter, visiblement fan d’anime, qui a révélé l’anomalie. À l’aide d’une capture d’écran, il a signalé l’apparition des inscriptions « #Anime101@IRC.Rizon.net » à 10 minutes 09 du film City Hunter : La mort de City Hunter.

Il s'agit d’un anime japonais crée par Masaharu Okuwaki et diffusé en 1999 d’après le manga éponyme de Tsukasa Hōjō. En France, le shōnen est surtout connu à travers l’adaptation en série télévisée d’animation créée par Sunrise et intitulée Nicky Larson. 
 

D’après l’utilisateur, les sous-titres proviendraient de site « fansub » ou « fansubbing » c’est-à-dire qu’ils auraient tout simplement été fait par des fans d’anime. Une pratique évidemment illégale.

En effet, les sous-titres auraient été extraits d’un fichier pirate distribué par Rizon, un relai IRC (Internet relay chat ou en français « discussion relayée par Internet ») qui existe depuis 17 ans. Plus concrètement, il s’agit d’un service qui permet de configurer une chaîne pour échanger avec une ou plusieurs personnes. Un canal qui favorise donc la distribution pirate d’épisodes d’animés japonais et de la création des sous-titres.

Pour utiliser la plateforme, il suffit de créer une chaine à l’aide d’un hashtag. Ici, le nom de la conversation est mentionné, il s’agit de #anime101. Ces sous-titres auraient ainsi été obtenus à partir d’une source non officielle et sans licence.

TorrentFreak, qui a été visiter la chaîne #anime101 sur Rizon, a expliqué qu’il s’agissait d’une conversation fantôme et qu’un seul utilisateur était connecté. « Il semble probable que la chaîne ne soit plus du tout d’actualité. Cela pose la question de l’époque à laquelle ont été créés ces sous-titres » a déclaré le média.
 

Dybex, Netflix : À qui la faute ?


La nouvelle s’est rapidement répandue à travers la toile. Les utilisateurs de Twitter ont évidemment dénoncé la pratique, incriminant Netflix France, mais également le distributeur Dybex qui fournit la plateforme de streaming en film d’animation japonais.
 

Si aucune des deux sociétés n’a souhaité répondre aux internautes sur Twitter, il semblerait tout de même qu’elles aient eu vent de leurs indignations. En effet, si les sous-titres français sont toujours présents, les inscriptions « #Anime101@IRC.Rizon.net » ont depuis disparu.
   

Pour rappel, ce n’est pas la première fois que la plateforme de streaming se retrouve pointé pour ces sous-titres « pirates ». En 2012, Andromeda la série américano-canadienne de science-fiction affichait des sous-titres créés par la communauté de fansub « DivX Finland ».


 



Commentaires
Bonjour.

Si vous aviez un peu mieux suivit voir plus renseigné vous auriez su qu'il ne s'agit pas d'un problème de sous titrage venant d'un fansub.

En effet les groupe irc comme celui-ci mette aussi des sources vidéos. L'adresse est simplement incrusté sur la vidéo ( Hardsub).Les sous-titrages sont bien ceux de Dybex et non de source fansub.

Merci d'éditer votre article.
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.