Ngũgĩ wa Thiong'o, lauréat du Grand Prix des Mécènes

Antoine Oury - 16.04.2019

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Grand Prix des Mecenes - Ngũgĩ wa Thiong'o - auteur kenya


L'auteur kényan de langue kikuyu et anglaise Ngũgĩ wa Thiong'o est le nouveau lauréat du Grand Prix des Mécènes, pour l'édition 2018. Il succède à l'écrivain malien Seydou Badian Kouyaté, décédé le 28 décembre 2018. Le Grand Prix des Mécènes sera décerné à Ngũgĩ wa Thiong'o le 23 avril prochain à l’Institut français du Cameroun à Yaoundé.

Ngugi wa Thiong´o. Foto Suzanne Ahrling
Ngũgĩ wa Thiong'o en 2013 (Malmö stadsbibliotek, CC BY-NC 2.0)


Remis chaque année depuis 2014, le Grand Prix des Mécènes entend rendre hommage à un auteur pour l'ensemble de son œuvre : il est décerné au Cameroun par les organisateurs des Grands Prix des associations littéraires (GPAL). Après Bernard Dadié, de la Côte d'Ivoire, puis Seydou Badian Kouyaté, du Mali, c'est un auteur kényan qui est honoré en la personne de Ngũgĩ wa Thiong'o.

Né en 1938 à Kamiriithu, près de Nairobi, Ngũgĩ wa Thiong'o quitte le Kenya pour l'Ouganda au début des années 1960, alors que le pays lutte pour son indépendance. C'est d'ailleurs en 1962, quelques mois avant l'indépendance du Kenya, qu'il publie son premier roman, Enfant, ne pleure pas, qui porte justement sur les tensions qui traversent la société kényane.

Vers la fin des années 1960, parallèlement à son activité d'écrivain, il enseigne au Kenya et en Ouganda, puis se tourne vers le théâtre pour une écriture plus revendicatrice et militante, très critique vis-à-vis du gouvernement kényan, qui ne tarde pas à l'arrêter et à l'incarcérer.

Libéré et exilé en Europe, il ne rentre pas au Kenya après la tentative de coup d'État de 1982 et s'attèle alors à une écriture délivrée de l'influence de l'anglais, auquel il a été en contact dès sa jeunesse. Il écrit alors dans sa langue maternelle, le kikuyu. Il ne rentrera au Kenya qu'en 2004, après 22 ans d'absence.
 
En France, Combattants et Martyrs, traduit par Dominique Lanni, et Le Procès de Dedan Kimathi, également traduit par Dominique Lanni, ont été publiés par les éditions Passage(s).

 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.