Niall Campbell remporte l'Edwin Morgan Poetry Prize

Louis Mallié - 19.08.2014

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Niall Campbell - Edinburgh International Book Festival - Mootide


L'Edinburgh International Book Festival est, comme il se doit, un lieu privilégié de la culture écossaise. C'est ainsi que pour sa première session, l'Edwin Morgan Poetry Prize, qui remplace l'Edwin Morgan International Poetry Competition, y a été décerné à Niall Campbell, poète de 29 ans originaire des îles Hébrides, à l'ouest de l'Écosse. 

 

 

Le jeune homme s'est ainsi vu décerner la récompense de 20.000 £ pour son premier recueil de poèmes paru chez Bloodaxe en avril, Moontide. Il a été choisi parmi les six auteurs pressentis pour le prix, qui entend honorer un poète écossais âgé de 30 ans ou moins. Parmi les prétendants au prix on retrouvait également Claire Askew, Tom Chivers, Harry Giles, Stewart Sanderson et Molly Vogel.

 

Bi-annuel, le concours a été fondé par la fondation Edwin Morgan, et est dirigé par la Scottish Poetry Libray, avec pour jury cette année les poètes Stewart Conn et Jen Hadfield. « La légèreté du style de Campbell est une exception dans la poésie contemporaine. On ne ressent aucune suffisance à la lecture de son travail, mais les lecteurs savent qu'il sont toujours entre de bonnes mains », a commenté Jen Hadfield. 

 

De son côté, Stewart Conn voit en le poète un « joyeux magicien des mots » ajoutant que « sa perception  de la nature, qui a quelque chose du mythe, s'entremêle avec une vision générale sur son œuvre, et un sentiment récurrent d'émerveillement. »

 

 

Dans une chronique consacrée au recueil dans le Guardian,  le poète irlandais David Wheatley, avait également tenu à insister sur la particularité du recueil : remplis de « moments frappants, les poèmes de Moontide sont illuminés par des impulsions lyriques puissantes, en lesquelles l'auteur ressent un besoin persistant de trouver refuge », le tout en faisant de la figure du poète au sein des paysages un « intrus ».

 

Pour ceux qui seraient curieux de découvrir celui qui procure - pour reprendre les mots de Stewart Conn - « un sentiment récurrent d'émerveillement », on peut retrouver des poèmes du jeune écrivain sur son site, ainsi que sur celui de l'Edwin Morgan Trust

 

Le succès de Moontide ne devrait pas s'arrêter là : en effet, le recueil figure déjà parmi les ouvrages pressentis pour le pour le Forward Prize dans la catégorie Best First Collection - une catégorie dont le lauréat se verra décerner 5.000 £.

 

Via The Guardian