Nos étoiles contraires : Blockbuster au ciné et bestseller en librairies

Julien Helmlinger - 29.08.2014

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - Nos étoiles contraires - Ados - Young Adult - Penguin Random House


Véritable phénomène du box-office US, l'adaptation cinématographique The Fault In Our Stars (Nos étoiles contraires) par Josh Boone est dernièrement sortie dans les salles obscures françaises. Outre-Atlantique le film est désormais téléchargeable au format numérique HD. Le livre du même titre, publié par John Green en 2012 dans le registre de la romance Young Adult, s'est quant à lui écoulé à plus de 5,7 millions d'exemplaires dans le monde cette année. Ce qui fait les affaires du groupe Bertelsmann et de sa maison Penguin Random House.

 

 

 

 

Nos Étoiles Contraires est le récit de la rencontre entre Hazel et Augustus au sein d'un groupe de paroles pour adolescents atteints de cancer. C'est à l'appui de leurs préférences qui vont vers un même livre que les deux êtres se rapprochent jusqu'à vouloir rencontrer l'auteur de l'ouvrage qui raconte, lui aussi, une histoire bouleversante de personnes touchées par la maladie.

 

Si le roman original est sorti chez Penguin Random House, en 2012 aux États-Unis, l'ouvrage est proposé en français depuis 2013 chez Nathan jeunesse. Outre-Atlantique, les ventes du roman en librairies — papier et ebooks — ont été fortement dopées par la sortie du blockbuster.

 

Est ainsi évoqué un pique de plus de 4 millions de ventes observé en Amérique du Nord, ainsi qu'une estimation des ventes mondiales à hauteur de 5,7 millions pour la première moitié de l'année en cours. Avec la sortie française du film, les éditions Nathan ont possiblement de quoi se réjouir à leur tour.

 

Le film de Josh Boone met en scène des acteurs comme Ansel Elgort, Nat Wolff, Laura Dern, Sam Trammell, ou encore Willem Dafoe. On peut le voir en salles françaises depuis le 20 août, tandis que la production rencontre un grand succès aux États-Unis depuis début juin.

 

Frozen, ou La Reine des neiges, autre blockbuster de Disney adapté de Hans Christian Handersen, a également rendu grand service au groupe Bertelsmann. Celui-ci affiche par ailleurs un chiffre d'affaires de 10,3 milliards de dollars, 7,85 milliards d'euros, généré au cours des six premiers mois de l'année. Il s'agirait du niveau le plus élevé depuis 7 ans.