Nourri aux comics durant son enfance en Inde, Rushdie est un expert

Clément Solym - 04.08.2014

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - Salman Rushdie - cinéma comics - gardiens galaxie


Les adaptations tirées des catalogues de DC Comics et Marvel campent dans les salles de cinéma, et s'éparpillent partout dans le monde. Elles donnent l'occasion à des stars d'affirmer leur affection pour ces bandes dessinées. Or, la semaine passée, Page 6 s'est étonné de retrouver un monstre de la littérature, à l'avant-première de Gardiens de la Galaxie. Salman Rushdie, ni plus, ni moins.

 

 

Comic Books

Sam Howzit, CC BY

 

 

Héros de la censure, victime de l'intolérance, Rushdie est autant un romancier qu'une personnalité - un véritable people. Ce 29 juillet, à New York, il était au Cinema Society, situé au Crosby Street Hotel, pour l'avant-première d'un film déjà très prometteur, Gardiens de la galaxie. Décontracté, chemise à carreaux ouverte, petite veste, le romancier s'explique : « J'ai grandi à Bombay, en Inde, et la librairie locale avait de grandes piles de comics DC et Marvel. »

 

« Je suis une sorte d'expert. Pas ces derniers temps, parce que les héros sont différents et nouveaux. Mais les anciens, Superman ou Batman, j'en sais long sur eux. » Et, professionnel, il livre une analyse assez juste de ce qui se fait dans le monde du cinéma, du côté des super héros. « Nous sommes tous tellement habitués à des effets spéciaux, désormais, que tout se joue dans le côté spirituel et divertissant. »

 

Et son héros favori, c'est tout simplement Superman, parce qu'il porte « son caleçon sur ses vêtements ». Le film Gardiens de la galaxie, est sorti ce dimanche 3 août, et a déjà réalisé un véritable carton dans les salles, récoltant 94 millions $ pour son premier week-end d'exploitation.