Obtenir un prix Goncourt fait vendre : oui, mais à quel point ?

Clément Solym - 26.10.2010

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - prix - littéraires - ventes


En cette saison littéraire finissante, tout le monde attend la remise des prix les plus prestigieux pour faire son choix…ou pas. Toutefois, chiffres à l’appui, l’institut GfK vient prouver, si tant est qu’il en était encore besoin, de l’intérêt d’obtenir un prix pour la vente d’un livre.

Et, quant à faire, il vaut mieux avoir le prix le plus célèbre, le Goncourt. Cette récompense permet, selon l’étude menée par l’institut GfK sur les chiffres de ventes entre 2005 et 2009 des heureux lauréats, de vendre autour d’une moyenne de 400 000 exemplaires.

Difficile de faire mieux. Il faut en effet tenir compte du nombre extraordinaire de romans publiés à l’occasion de la rentrée littéraire, avec toujours aussi davantage de maisons d’édition à venir s’attaquer à ce marché. Dans les 700 nouveaux livres et quelques qui sortent des presses à cette période de l’année, il est difficile de sortir son épingle du jeu.


Toutefois, toujours selon GfK, la rentrée littéraire ne représente que 2 % du chiffre annuel du secteur du livre. Il faut donc relativiser la médiatisation qui se fait autour de ce moment charnière de l’année.

Avant la remise des grands prix 2010, les premières remontées font état d’excellentes ventes pour le dernier Michel Houellebecq, bien sûr, avec La carte et le territoire, mais Jean d’Ormesson s’en sort bien aussi, comme le dernier Amélie Nothomb.

Si vous n’obtenez pas le prix Goncourt, rassurez-vous, il reste encore quelques prix assez stimulants sur les ventes. Ainsi, le Renaudot tourne en moyenne à 220.000, le Femina à 155.000, l'Interallié à 95.000 et le Médicis à 42.000. Quant au Goncourt des lycéens, il monte tout de même à 125 000 exemplaires.
Le Prix des lectrices de Elle s’arroge une moyenne de 120.000 ventes, celui des Maisons de la presse 100.000, le Prix du livre Inter 60.000 et le prix FNAC 50.000. Le Prix des libraires s’élève à 55.000 exemplaires si l’on sort du jeu L’Elégance du hérisson.