Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Olivier Guez et Justine Augier, Prix Renaudot 2017

Antoine Oury - 06.11.2017

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Prix Renaudot 2017 - Renaudot livre - Olivier Guez


En bon dialogue avec le Prix Goncourt, qu'il est censé compléter de manière naturelle, le Prix Renaudot a été annoncé au restaurant Drouant, à Paris, en même temps que le plus célèbre prix littéraire français. Les lauréats 2017 sont Olivier Guez pour La Disparition de Josef Mengele (Grasset), dans la catégorie Romans, et Justine Augier pour De l'ardeur (Actes Sud), dans la catégorie Essais.

 


Le jury du Renaudot rassemblait cette année Christian Giudicelli, Dominique Bona, Franz-Olivier Giesbert, Georges-Olivier Châteaureynaud, Jean-Marie Gustave Le Clézio, Jean-Noël Pancrazi, Louis Gardel, Patrick Besson, Jérôme Garcin et Frédéric Beigbeder, président cette année.

Le résumé de l'éditeur pour La Disparition de Josef Mengele :
 

1949 : Josef Mengele arrive en Argentine. Caché derrière divers pseudonymes, l'ancien médecin tortionnaire à Auschwitz croit pouvoir s'inventer une nouvelle vie à Buenos Aires. L'Argentine de Peron est bienveillante, le monde entier veut oublier les crimes nazis. Mais la traque reprend et le médecin SS doit s'enfuir au Paraguay puis au Brésil. Son errance de planque en planque, déguisé et rongé par l'angoisse, ne connaîtra plus de répit... jusqu'à sa mort mystérieuse sur une plage en 1979. Comment le médecin SS a-t-il pu passer entre les mailles du filet, trente ans durant ? La Disparition de Josef Mengele est une plongée inouïe au coeur des ténèbres. Anciens nazis, agents du Mossad, femmes cupides et dictateurs d'opérette évoluent dans un monde corrompu par le fanatisme, la realpolitik, l'argent et l'ambition. Voici l'odyssée dantesque de Josef Mengele en Amérique du Sud. Le roman-vrai de sa cavale après-guerre.


Françoise Nyssen, a tenu à saluer le lauréat : « Dans ce roman historique remarquablement documenté, l’auteur nous fait partager, à travers un dispositif d’une efficacité glaçante la macabre cavale du médecin nazi Josef Mengele en Amérique du Sud, où il se réfugie à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Les plus futiles préoccupations du quotidien et l’horreur insoutenable de celui que l’on surnommait à Auschwitz « l’Ange de la mort », s’entrelacent dans une sarabande infernale, qui nous renvoie devant ce qu’Hannah Arendt avait identifié de façon saisissante et définitive : la banalité du mal. »

Côté Essais, c'est Justine Augier qui reçoit la récompense pour De l'ardeur, publié par les éditions Actes Sud.

Le résumé de l'éditeur pour De l'ardeur :
 

"De l'ardeur" reconstitue le portrait de Razan Zaitouneh, figure de la dissidence syrienne enlevée en décembre 2013, avec trois de ses compagnons de lutte - et à travers elle, le puzzle éclaté de la révolution en Syrie, et du crime permanent qu'est devenu ce pays. C'est le récit d'une enquête et d'une obsession intime, le partage d'un vertige. Une porte d'entrée sur une réalité que l'immédiateté de la tragédie tient paradoxalement à distance. Un questionnement sur l'engagement et sur l'importance du langage. Un texte urgent, nécessaire, d'une justesse et d'une éthique proprement bouleversantes.


La dernière liste du jury du Renaudot était la suivante :

Romans :

Mahi Binebine, "Le Fou du roi" (Stock)
Olivier Guez, "La Disparition de Josef Mengele" (Grasset)
David Lopez, "Fief" (Seuil)
Patricia Reznikov, "Le Songe du photographe" (Albin Michel)
Anne-Sophie Stefanini, "Nos années rouges" (Gallimard)

Essais :

Justine Augier, "De l'ardeur" (Actes Sud)
Salim Bachi, "Dieu, Allah, moi et les autres" (Gallimard)
Jean-Luc Coatalem, "Mes pas vont ailleurs"(Stock)



Olivier Guez - La Disparition de Josef Mengele - Grasset - 9782246855873
Justine Augier - De l'ardeur ; histoire de Razan Zaitouneh, avocate syrienne - Actes Sud - 9782330082031 - 21,80 €
 

Retrouver la liste des prix littéraires français et francophones.
 

Les prix de la rentrée littéraire 2017

 

Rentrée littéraire 2017, la fashion week des libraires