On censure bien les films en Chine

Xavier S. Thomann - 25.01.2013

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - Chine - Censure - Cloud Atlas


La censure des films est monnaie courante en Chine. L'empire du Milieu n'hésite pas à retirer des films étrangers ce qui n'est pas considéré comme convenable. Cette fois-ci, c'est l'adaptation du beau roman de David Mithchel qui en a malheureusement fait les frais. Cloud Atlas, réalisé par les Wachowski, passe ainsi de trois heures à deux heures.

 

cloud atlas

Cloud Atlas, le livre, psd, CC BY 2.0

 

 

Nul doute que des scènes importantes ont été coupées, non pas au montage, mais dans les bureaux de la censure chinoise. Ce sont visiblement les scènes de sexes et celles impliquant de la nudité qui sont passées à la trappe. Voilà qui représenterait près de 40 minutes (pour être précis). 

 

En France, le film ne sortira qu'en mars donc difficile à dire pour l'instant quelles étaient les scènes en question. Toutefois, rien n'indique qu'il s'agisse d'un film pornographique. Certes, il n'a pas reçu un bon accueil aux États-Unis, mais ce n'est certainement pas pour une telle raison. 

 

Telle censure est semblerait-elle assez fréquente en Chine, où le dernier James Bond a aussi été quelque peu amputé. Ici, c'est fort embêtant. Cloud Atlas est un film choral où les aventures de personnages de différentes époques sont toutes liées entre elles. Le livre fonctionnait grâce à un ensemble de clins d'oeil d'une histoire à l'autre. 

 

Autant dire qu'il fallait un minimum d'attention pour ne perdre le fil conducteur. Avec ces coupes, le film, paraît-il, ne fait pas grand sens. Un quotidien chinois estime que le film est assez confus. On veut bien le croire.