Orange Prize for Fiction : l'opérateur téléphonique raccroche

Clément Solym - 23.05.2012

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Orange Prize de la fiction - fin du partenariat - Londres


L'entreprise de télécommunications britannique Orange, filiale du groupe France Télécom, vient d'annoncer que 2012 marquerait sa dernière participation au Prize for Fiction, plus connu sous le nom Orange Prize for Fiction. L'opérateur va désormais se tourner vers le cinéma.

 

La récompense, décernée chaque année à une auteure, est l'une des plus courues outre-Manche, avec une belle publicité à la clé, ainsi qu'un chèque de 30.000 £ et une statuette en bronze du plus bel effet sur une cheminée. Orange était le sponsor historique du Prize for Fiction, puisqu'il l'a accompagné depuis sa création, il y a 17 ans.

 

 

Kate Mosse, auteure et co-fondatrice du prix, a pris acte du départ en saluant « les millions qu'Orange a investi dans le milieu littéraire, non seulement par le Prix, mais également dans des projets littéraires et liés aux librairies ». Elle a fait part de sa recherche d'un nouveau sponsor « prêt à s'engager au Royaume-Uni, et plus encore à l'international. »

 

De son côté, Orange a « pris la décision de centrer ses partenariats sur le cinéma en 2013 » : en France, Orange a déjà en partie franchi le pas, avec le Studio 37 ou Cinéday. Steven Day, responsable du marketing et de la communication chez Everything Everywhere, une filiale d'Orange, a expliqué que le partenariat « avait permis d'accroître la présence de la littérature écrite par des femmes dans les librairies et étagères du pays », tout en permettant à la marque de se positionner sur « des secteurs traditionnellement difficiles à atteindre. »

 

Le dernier Orange Prize for Fiction sera décerné le 30 mai 2012, au London Royal Festival Hall. Les auteures en lice sont au nombre de six : Cynthia Ozick, Anne Enright, Esi Edugyan, Georgia Harding, Madeline Miller et Ann Patchett. Feu vert aux paris !