Orhan Pamuk décoré de la Légion d'Honneur par Aurélie Filippetti

Clément Solym - 30.10.2012

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Orhan Pamuk - Aurélie Filippetti - Légion d'Honneur


La ministre de la Culture et de la Communication, Aurélie Filippetti, a remis hier soir dans les salons de la rue de Valois la légion d'honneur à l'écrivain Turque Orhan Pamuk, prix Nobel de la littérature 2006, également titulaire du prix Sonning 2012 (voir notre actualitté).

 

© ActuaLitté

 

Auteur d'une trentaine d'ouvrages vendus à plus de onze millions d'exemplaires et traduits en plus de soixante langues, il avait également reçu le prix Médicis étranger pour Neige en 2005.

 

Lors de la cérémonie, Orhan Pamuk s'est dit « un peu incrédule devant le fait de recevoir des médailles ‘juste' pour [son] travail ». « L'enfant qui est en moins s'efforce de voir le côté amusant de la chose, pour ne pas être écrasé par la responsabilité que cela représente », a-t-‘il ajouté. Il s'est excusé de ne pas parler français, « contrairement à l'ensemble de sa famille », regrettant d'avoir « préféré jouer au football enfant plutôt que d'écouter les conseils de sa mère ».

 

 

Aurélie Filippetti comparant Orhan Pamuk à Victor Hugo a, dans son discours, rendu hommage à un écrivain « d'avant-garde, éternel novateur, soucieux de risque plutôt que de confort narratif [dont la] liberté dans le style appelle, épouse, correspond totalement à la liberté de l'homme. Infiniment ouvert, tolérant, audacieux, sans peur […] ».