Où l'on découvre Baudelaire, admirateur de Delacroix

Clément Solym - 31.05.2011

Culture, Arts et Lettres - Expositions - baudelaire - delacroix - lettre


À travers la correspondance privée des plus grands peintres, le Musée des lettres et manuscrits donne à l’art des 19e et 20e siècle des couleurs inédites. Au fil de lettres touchantes où la petite histoire croise la grande, cinquante artistes nous ouvrent les coulisses de leur existence et de leur création.

Chaque semaine, ActuaLitté vous propose de découvrir un extrait de cette exposition. Aujourd'hui, Eugène DELACROIX (Charenton-Saint-Maurice 1798 – Paris 1863). On pourra également retrouver le catalogue de l'exposition aux éditions Beaux Arts, Des Lettres et des peintres.

Lettre autographe signée, adressée à Charles Baudelaire, datée du 8 octobre 1861, Champrosay [Draveil].

Peintre romantique, Delacroix triomphe à l’Exposition universelle de 1855 et acquiert alors la reconnaissance des milieux officiels. Il est élu à l’Institut de France en 1857. Il réalise notamment plusieurs peintures murales en 1861 dans la chapelle des Saint Anges de l’église Saint-Sulpice : La lutte de Jacob et de l’ange, La chute d’Héliodore et Saint-Michel terrassant le démon. Le peintre remercie ici Baudelaire pour l’article élogieux qu’il a rédigé au sujet de ses peintures murales pour La Revue fantaisiste, fondée en 1861 par le cénacle parnassien : « Je ne vois qu’au retour d’un voyage […] votre article toujours si bienveillant et d’une tournure si originale, comme tout ce que vous faites, sur mes peintures de St Sulpice ». Les deux hommes ont entretenu une profonde amitié et se sont voués tout au long de leur vie une admiration mutuelle.

Des lettres et des peintres (Manet, Gauguin, Matisse)